Jeu de but refusé: RB évite la prochaine défaite

À la fin du spectacle fou, les deux entraîneurs ont pris une grande inspiration : alors que les fans célébraient bruyamment qu’il n’y avait pas de vainqueur, mais que le match continuait, Steffen Baumgart et Jesse Marsch sont tombés dans les bras l’un de l’autre et ne savaient pas trop à quoi s’attendre du match. . Le gibier sauvage et le résultat doivent survivre. Les vice-champions du RB Leipzig ont évité au moins leur prochaine défaite avec un score de 1-1 (0-0) au 1. FC Köln. Après cinq journées de match, le RB compte déjà neuf points de retard sur les champions du FC Bayern avec l’ancien entraîneur Julian Nagelsmann, que Leipzig cherche à poursuivre.

Amadou Haidara (71e minute) sauve la Saxe d’un point après avoir pris du retard. « Surtout en première mi-temps, vous voyez l’incertitude avec nous », a admis Emil Forsberg après de nettes défaites contre le Bayern et Manchester City. « Mais les 30 dernières minutes ont été un pas dans la bonne direction. »

Le FC, sauvé seulement en relégable l’an dernier, avec huit points, s’est en revanche d’abord installé en haut du tableau et a finalement déclenché l’euphorie dans la cité cathédrale sous Baumgart. Les dirigeants de Cologne ont une nouvelle fois marqué contre Anthony Modeste avec son quatrième but de la saison (54e). « Les garçons se sont bien battus et ont mérité ce point », a déclaré le solide gardien Timo Horn. Au total, 25 000 spectateurs, dont le sélectionneur national Hansi Flick, ont assisté à un match offensif et inspirant avec deux tirs au but et quatre rencontres. « Ça fait mal quand c’est serré », dit Forsberg. « Mais c’est le football. »

L’équipe de Leipzig en particulier a pris un bon départ, en particulier Christopher Nkunku, qui était le grand espoir au milieu d’une semaine frustrante de 3-6 à Manchester City avec trois buts. Après que le Français ait parcouru 80 mètres, André Silva a passé le ballon au Hongrois Dominik Szoboszlai, qui a marqué mais était hors-jeu d’un pied (5e). Trois minutes plus tard, Nkunku a frappé le poteau après un autre puissant solo de 20 mètres.

Cologne, sous Baumgart essayant en fait d’acheter rapidement son propre avantage, n’a été que brièvement impressionné et a immédiatement commencé sa propre offensive. Au bout de dix minutes, seuls les poteaux empêchaient leur avance après une reprise de volée d’Ondrej Duda, qui valait le coup d’œil.

Mais le plus souvent, RB est supprimé. Notamment à cause de Szoboszlai, qui n’a raté qu’un coup franc de Timo Horn (18e). Puis Rafael Czichos a dévié sa frappe des 20 mètres en corner (25e). Czichos a dû quitter le terrain au bout d’une demi-heure, au risque des jaunes et des rouges. Et puis le FC a également marqué son premier but de hors-jeu, Modeste se tenant brièvement dans la zone avant de remettre une passe à Mark Uth (37e).

La pause 0-0 n’était en fait qu’une blague compte tenu de la puissance offensive des deux équipes. Et dès que le changement va plus vite. Lukas Klostermann de Leipzig a raté de peu (48), Duda a raté le gardien de but RB Peter Gulacsi (49), Modeste est juste passé à côté après le prochain corner. Puis la France a marqué deux fois, mais au départ ce n’était pas pour une position de hors-jeu (50e), puis pour une faute suspectée (54e). Mais après plus de deux minutes d’étude de la vidéo, l’arbitre Felix Brych s’est rendu compte : Aucune faute, en fait le premier but.

RB a intensifié la pression et a applaudi rapidement lorsque Forsberg a marqué six minutes après son entrée en jeu. Mais le Suédois était sur la touche. Quatre minutes plus tard, il n’y avait aucune objection lorsque Haidara rentrait chez lui depuis le coin de Szoboszlai. Dans la phase finale, le gardien Horn a sauvé un match nul pour Cologne avec plusieurs arrêts.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.