Vidéo : Ultra continue de semer le chaos en France : Paris suspendu

Nouvelles connexes

Moins de dix jours après la sanction de retrait de points par la commission de discipline Ligue 1 pour une bouteille d’eau jetée à Dimitri Payet le 21 novembre, qui a conduit à la fin du match contre Jeux Olympiques Marshall à la quatrième minute, jeux olympiques de lyon il fait à nouveau face à un scandale pour ses ultras. Charléty, Stade Paris FC, est devenu un lieu de guerre entre fusées éclairantes lors du match entre équipes Division deux France historique et Gaule.

Réunion de Para Coupe de France a été définitivement suspendu ce vendredi à la suite d’une invasion de terrain par des fans en visite. Le match s’est définitivement arrêté ce vendredi, à la suite d’un violent incident dans les tribunes alors que l’arbitre s’apprêtait à siffler en début de seconde mi-temps avec le score de 1-1 au tableau d’affichage. L’échange de paroles effectué par les supporters lyonnais a fait se déplacer les habitants sur le terrain pour éviter le feu de détresse et l’intervention des forces de l’ordre.

Au cours des 45 premières minutes, les supporters les plus brutaux de l’Olympique ont lancé des fusées éclairantes sur les supporters et les agents de sécurité du Paris FC. Cependant, malgré la tension que cette action crée, la première partie est jouable. A la mi-temps, les ultras lyonnais ont continué à tirer des fusées éclairantes sur les supporters de l’équipe locale et ont même fait exploser deux grenades lacrymogènes. La police a alors tenté de calmer les esprits autour des lieux et n’a pas pu empêcher le raid sur le terrain.

Les deux équipes sont revenues sur le terrain lorsque l’arbitre a d’abord décidé de reporter le début de la seconde mi-temps. Mais après 50 minutes d’attente et de négociation dans le vestiaire, Pierre Ferracci, le président de Paris, est apparu en public pour annoncer que le match était certain d’être suspendu. L’éventail des sanctions est large. A eux deux, Lyon aurait pu perdre et être éliminé du tournoi de coupe. Le problème est de retour dans les tribunes.

Pandémie en France

Suite à l’épisode de novembre, le gouvernement français a entamé une série de contacts pour promouvoir le premier paquet d’actions contre les ultras de Ligue-1. Les supporters de football les plus radicaux ont blessé la ligue nationale lors de plusieurs matches et ont même attaqué des joueurs en milieu de match. Roxana Maracineanu, le ministre des Sports, a opté pour des contrôles de sécurité accrus aux entrées, ainsi que pour des changements de règles qui permettent aux arbitres de prendre des décisions plus drastiques en fonction de ce qui s’est passé et une révision des règles de compétition.

L’image actuelle de la France a été sur le terrain et le championnat de France doit se mobiliser sur ce dossier. Le retour des supporters sur le terrain a été une bénédiction pour tous sauf pour la Ligue-1, qui a connu une saison de honte absolue et de véritable mépris international.

Tout a commencé le 8 août à Montpellier – Marseille, qui devrait s’arrêter aux remises sur les articles. Plus tard, Saint-Etienne – Angers, doit être retardé en tirant une fusée éclairante. Cette Objectif – Petit C’était un autre match qui a dû être arrêté, cette fois à la mi-temps et pendant 40 minutes, en raison des combats des ultras au milieu du match, quelque chose de très similaire à ce qui s’est passé lors du match précédent. Bien – Marseille, bien que dans ce cas le but ne soit pas le combat des ultras mais l’attaque contre le joueur lui-même.

[Más información: Francia avergüenza al fútbol europeo: Marsella, epicentro del movimiento ultra que invade la Ligue-1]

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.