sous-marin. Paris convoque des ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie

Le ministère français des Affaires étrangères a demandé vendredi à consulter ses ambassadeurs à Canberra et à Washington, qualifiant la rupture par l’Australie d’un contrat d’achat de 12 sous-marins français d’acte « d’une extrême gravité ».

« A la demande du président de la République, j’ai immédiatement décidé de convoquer nos deux ambassadeurs aux Etats-Unis et en Australie à Paris pour des consultations », a annoncé le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, dans un communiqué transmis à la rédaction.

« Cette décision extraordinaire se justifie par l’extraordinaire gravité des annonces faites par l’Australie et les Etats-Unis le 15 septembre », a-t-il ajouté.

Canberra s’est engagée en 2016 à acheter 12 sous-marins à la firme française Naval Group pour 34 milliards d’euros, ce qu’elle a qualifié de « contrat du siècle ».

Mercredi, le Premier ministre australien Scott Morrison a annoncé l’expiration de ce contrat, envoyant des commandes aux États-Unis.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *