Macron propose une nouvelle entité européenne pour penser au Royaume-Uni et à l’Ukraine – Europe

Emmanuel Macron a défendu lundi une entité parallèle à l’Union européenne, qui protégerait un nouveau type de « communauté politique européenne » qui pourrait unir les pays qui entendent rejoindre le bloc européen, dans le cas de l’Ukraine, ou ceux qui l’ont quitté, comme serait le cas aux États-Unis.Royaume-Uni, rapporte Reuters.

Le président français réélu a prononcé un discours appelant à une plus grande unité entre l’Europe et évoquant spécifiquement l’Ukraine, candidate à l’adhésion à l’Union, il a rappelé que le processus d’adhésion était long, et pourrait prendre plusieurs années, « peut-être des décennies », a-t-il déclaré. .

« L’Ukraine, par ses luttes et son courage, est déjà devenue un membre de notre Europe, de notre famille, de notre unité », a déclaré Macron, ajoutant qu’en raison du retard attendu dans le processus d’adhésion, le pays avait besoin « d’un peu d’espoir dans l’avenir ». . » court terme ». .

La solution, selon lui, pourrait alors être la création d’une entité parallèle, à laquelle pourraient adhérer des candidats potentiels à l’Union. Ou aussi, en référence implicite à la Grande-Bretagne, aux pays qui l’ont quittée.

Cette « communauté politique européenne » sera ouverte aux pays européens démocratiques qui partagent des valeurs fondamentales dans des domaines tels que la coopération politique, la sécurité, la coopération énergétique, les transports, les investissements dans les infrastructures ou la circulation des personnes. Et « y adhérer ne compromettra pas la future adhésion à l’UE » et le groupe. « Il ne sera pas fermé à ceux qui le quittent », a déclaré Macron.

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.