La France. Le plus long pont du pays a été construit autour de l’île de la Réunion

Une route belle mais mortelle

Des problèmes persistants d’accès routier et un nombre élevé d’accidents (il y a eu jusqu’à 22 accidents mortels sur la route) ont conduit à la décision de construire une nouvelle liaison routière avec un pont qui détournerait le trafic des pentes montagneuses dangereuses.

L’ensemble du parcours se composera de trois parties : le pont susmentionné et deux remblais. A ce jour, seul le pont est achevé, avec un groupement de Vinci Construction (maîtres d’ouvrage), Dodin Campenon Bernard, Bouygues Travaux Publics et Demathieu & Bard en charge de sa construction. L’investisseur est le Conseil Territorial de la Réunion. Le parcours est à environ 30 mètres au-dessus du niveau de la mer et à 70 mètres de la plage. Il mesure 30 m de large avec trois voies pour voitures, bus, vélos et piétons.

« Des ponts partout » ?

Les épisodes restants seront également à trois voies. Cependant, nous devons attendre leur connexion au pont. L’ouverture du pont, en présence du président de la région, Didier Robert, était quelque peu symbolique. Les installations situées sur la mer seront reliées par la route uniquement via la jonction de La Possession.

Les membres de l’opposition, notamment Europe cologie-Les Verts, déclarent que « le plus long pont de France ne mène nulle part » et que sa récente ouverture coïncide avec la fin du mandat de Robert, qui se présentera pour sa réélection.

Pont et liaison routière uniquement en décembre 2021

La mise en œuvre de cet investissement monumental, à savoir la Nouvelle Route du Littoral, a débuté fin 2013. Initialement, il était supposé que le coût était de 1,66 milliard d’euros, et sa construction serait achevée en 2020. Cependant, lors de la construction, plusieurs obstacles ont été rencontrés, entre autres liés à la production, à la matière rocheuse utilisée pour sa construction et son transport. Par conséquent, même après l’ouverture symbolique du pont, les conducteurs ne pourront pas utiliser ce nouvel itinéraire. Le pont ne peut pas encore être connecté au réseau routier, et le président régional Didier Robet a assuré que cela n’arriverait pas avant fin 2021.

La chaussée Grande Chaloupe – Saint-Denis et une partie du tracé entre les communes de Grande Chaloupe et de la Possession restent à réaliser. C’est ce deuxième fragment qui a suscité le plus de controverses depuis sa création. L’an dernier, le consortium GTOI-SBTPC-Vinci chargé de la mise en œuvre du tronçon a demandé aux collectivités locales d’augmenter le budget de ce tronçon d’au moins 150 millions d’euros (budget initial de 298 millions d’euros). Bien que les autorités aient initialement surestimé ce montant, un accord a finalement été signé entre les parties.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.