La Corée du Nord confirme qu’elle n’assistera pas aux Jeux olympiques de Pékin en raison de la pandémie

La Corée du Nord confirme qu’elle n’assistera pas aux Jeux olympiques de Pékin en raison de la pandémie

La Corée du Nord confirme qu’elle n’assistera pas aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin à cause des « forces ennemies » générées par la pandémie et critiquant le boycott diplomatique des États-Unis des événements sportifs hébergé par le géant asiatique.

« Nous ne pourrons pas participer aux Jeux olympiques en raison des forces ennemies et de la pandémie, mais nous soutiendrons pleinement nos compatriotes chinois dans tout leur travail pour faire de la fête olympique une belle et belle »ont déclaré le Comité olympique et le ministère de la Culture physique et des Sports dans une lettre envoyée au Comité olympique chinois.

Le Comité International Olympique (CIO) a décidé de suspendre Pyongyang des événements sportifs comme punition pour avoir refusé de participer aux Jeux olympiques de Tokyo l’année dernière, dans laquelle il refuse de partir en prétendant « protéger les joueurs » de la crise sanitaire mondiale provoquée par la pandémie de coronavirus.

Le Comité olympique de Pyongyang a pris la décision le 25 mars, bien qu’elle n’ait été rendue publique dans les médias qu’en avril, où les autorités ont décidé lors d’une réunion du Comité olympique où elle a également « La nécessité d’augmenter continuellement le nombre de médailles remportées dans les matches internationaux » a été soulignée, et l’urgence d’« attiser l’esprit sportif dans tout le pays ».

Le régime de Pyongyang a officiellement annoncé son retrait de la compétition et a rejeté le boycott diplomatique des États-Unis de l'événement sportif organisé par le géant asiatique.
Le régime de Pyongyang a officiellement annoncé son retrait de la compétition et a rejeté le boycott diplomatique des États-Unis de l’événement sportif organisé par le géant asiatique.

La Corée du Nord aussi a critiqué les États-Unis pour être « de plus en plus imprudents dans leurs actions contre la Chine » vise à empêcher l’ouverture réussie des Jeux olympiques », faisant apparemment référence à la décision de Washington de ne pas envoyer de délégation gouvernementale aux événements sportifs en raison du bilan controversé de la Chine en matière de droits de l’homme, selon les agences de presse sud-coréennes. Yonhap.

La Chine a fait l’objet de nombreuses critiques pour de prétendues violations des droits humains dans la région du Xinjiang, qui abrite la minorité ethnique ouïghoure, ou pour avoir entravé le mouvement d’ouverture démocratique de Hong Kong.

États-Unis, Canada, Royaume-Uni, Nouvelle-Zélande et Australie ont déclaré leur intention de procéder à un boycott diplomatique de l’événement, dans lequel les athlètes de leurs pays respectifs concourront normalement. D’autres pays, comme la Corée du Sud ou la France, ont exclu l’adhésion. Le dernier à prendre la parole, le Japon, a déclaré qu’il n’enverrait pas de représentants du gouvernement à l’événement.

La Chine rejette le « boycott diplomatique » des États-Unis des Jeux olympiques d’hiver de Pékin au nom des droits de l’homme et il a averti que Washington  » en paiera le prix « .

« Les États-Unis paieront le prix de leur mauvais passé », a-t-il déclaré. « Attention », a répondu lorsqu’on l’a interrogé sur les représailles de la Chine et a de nouveau qualifié les accusations occidentales concernant la situation au Xinjiang de « mensonge du siècle ».

(Avec les informations d’Europa Prés)

CONTINUER LA LECTURE:

Les États-Unis demandent des visas pour 18 fonctionnaires pour les Jeux olympiques de Pékin 2022 après un boycott diplomatique
L’Argentine s’oppose au boycott des Jeux olympiques d’hiver en Chine promu par les États-Unis
Xi Jinping clôt l’année avec une nouvelle menace pour l’indépendance de Taiwan : « Les Chinois veulent la réunification »

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.