Le blocus des pêcheurs de la Manche accroît les tensions entre la France et la Grande-Bretagne après la tragédie des migrants

Le blocus des pêcheurs français sur le Canal risque d’accroître les tensions entre les deux pays (Photo : REUTERS/Toby Melville)

Vendredi, des pêcheurs français ont bloqué le trafic des ferries dans trois ports de la Manche et la circulation des marchandises dans les tunnels entre la France et l’Angleterre pour protester contre droits de pêche post-Brexitdit le syndicat. Et la tension entre les deux pays semble s’être exacerbée après cela 27 décès de migrants dans la Manche.

Après le drame, un communiqué de l’Elysée a confirmé qu’Emmanuel Macron espérait que La Grande-Bretagne « coopère pleinement et s’abstient d’utiliser une situation aussi dramatique à des fins politiques ».

Macron a également insisté sur le fait que La France et l’Angleterre ont « responsabilité partagée » dans ce drame et demande que la coopération entre eux est « efficace ».

mercredi, 27 personnes sont mortes dans des naufrages dans la Manche, dont 17 hommes, sept femmes et trois jeunes dont l’âge n’a pas été précisé, selon les dernières données fournies par la procureure de Lille Carole Etienne dans la presse française.

Parce que, Le blocus du canal par les pêcheurs français risque d’accroître les tensions entre les deux pays.

Qualifiant l’action de « coup de semonce », le président du Comité national français de la pêche (CNPMEM), Gérard Romiti, a indiqué que le trafic des ferries serait bloqué dans les ports de Saint-Malo, Ouistreham et Calais, ainsi que le trafic de fret dans le tunnel sous la Manche pendant plusieurs heures.

Mercredi, 27 personnes sont mortes dans le naufrage d'un bateau à moteur dans la Manche (Photo : Reuters)
Mercredi, 27 personnes sont mortes dans le naufrage d’un bateau à moteur dans la Manche (Photo : Reuters)

Discorde mensuelle entre Le Royaume-Uni et la France sur le nombre de licences délivrées aux navires français restent en suspens et ont menacé de dégénérer en une guerre commerciale à grande échelle.

« Nous ne voulons pas de cadeaux, nous voulons juste récupérer nos licences. La Grande-Bretagne doit respecter l’accord post-Brexit. Il y a encore beaucoup de pêcheurs qui ne savent pasdit Romy.

« Cela fait 11 mois que nous attendons avec impatience. La patience des professionnels a une limite. Nous espérons que ces coups de semonce retentiront », a-t-il déclaré, refusant d’exclure d’autres actions à l’avenir.

La France avait menacé d’interdire aux navires britanniques de décharger leurs prises dans les ports français et soumettre toutes les importations britanniques à inspection.

Macron a dit plus tard que la France retardera l’imposition de mesures pour offrir une opportunité de dialogueMais les responsables français sont catégoriques sur le fait que toutes les options restent sur la table.

Paris dit que des dizaines de navires français se sont vu refuser leurs demandes de pêche dans les eaux riches de la Grande-Bretagne (Photo: Reuters)
Paris dit que des dizaines de navires français se sont vu refuser leurs demandes de pêche dans les eaux riches de la Grande-Bretagne (Photo: Reuters)

Entretiens entre les ministres français de l’Europe, Clément Beaune, et le ministre britannique du Brexit, David FrostIls n’ont pas encore fait de grands pas.

Selon l’accord conclu par le Royaume-Uni et l’Union européenne à la fin de l’année dernière, Les navires de pêche européens peuvent continuer à naviguer dans les eaux britanniques s’ils peuvent prouver qu’ils y ont opéré par le passé.

Mais Paris dit que des dizaines de navires français ont vu refuser votre demande pour la pêche dans les eaux riches de l’Angleterre, bon jugement à gagner autour de Londres.

Le volume total affecté est petit en termes de commerce bilatéral total entre la France et le Royaume-Uni.

Mais le problème a contribué à tension croissante post-Brexit entre Londres et Paris, dont la relation sera désormais également testée avec sa réponse à la catastrophe de l’immigration de mercredi au canal.

(D’après les informations de l’AFP)

Continuer à lire:

Tensions entre la France et la Grande-Bretagne : Emmanuel Macron et Boris Johnson portent plainte sur la mort de 27 migrants dans la Manche
Les tensions persistent autour du différend sur la pêche entre la France et la Grande-Bretagne : Paris continuera de faire pression sur Boris Johnson
La France suspend les sanctions contre le Royaume-Uni tandis que les négociations sur les licences de pêche se poursuivent
Tensions à Jersey après le Brexit : la France et la Grande-Bretagne déploient des navires armés sur une île britannique bloquée par des pêcheurs français

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *