La justice belge a condamné dix personnes pour avoir aidé des terroristes à Paris en 2015

Par exemple, un homme qui a aidé à cacher Salah Abdeslam, le seul assaillant survivant, dans le quartier de Molenbeek à Bruxelles a été condamné à une peine avec sursis. Mercredi à Paris, il a été condamné à perpétuité pour sa participation au meurtre.

Abid Aberkane, qui a aidé Abdeslam, son cousin, à se cacher de la police, a été condamné aujourd’hui par le tribunal à l’une des peines les plus longues, une peine de trois ans avec sursis. Selon le tribunal, Abdeslama s’est caché dans le sous-sol de l’appartement de sa mère et lui a apporté de la nourriture, des boissons et des vêtements, même si elle savait que la police la recherchait.

Le frère de Mohamed Abrini, condamné mercredi à la perpétuité à Paris et également lié aux attentats de Bruxelles qui ont fait 32 morts en mars 2016, a également écopé d’une peine avec sursis. Ibrahim Abrini a aidé son frère à se débarrasser de son ordinateur et de ses vêtements après les attentats de Paris, même s’il savait que son implication dans les actions était très grave. Il a été condamné à une peine avec sursis parce qu’il n’avait aucune condamnation antérieure et que ses actions avaient porté atteinte à sa réputation, ont déclaré les juges.

Un homme qui a aidé Ahmed Dahmani, condamné mercredi à 30 ans de prison par un tribunal de Paris pour avoir aidé à sécuriser la logistique de la tuerie, a été condamné à 18 mois sans condition à Bruxelles. Un autre condamné a été condamné aujourd’hui à 35 jours de prison à Bruxelles pour détention illégale d’armes et trafic.

Parmi les personnes condamnées figuraient deux membres présumés de l’organisation terroriste État islamique, qui, selon un tribunal belge, sont morts en Syrie. Ils avaient déjà été condamnés pour terrorisme en Belgique et le tribunal ne leur a pas prononcé de peines supplémentaires. Pour les autres accusés, le juge a examiné s’ils connaissaient vraiment les intentions de la personne qu’ils aidaient. Pour cette raison aussi, les pénalités sont relativement légères.

Un tribunal de Bruxelles a rendu son verdict un jour après la fin du procès de 20 hommes accusés d’avoir participé à l’attaque de près de sept ans à Paris. Le tribunal a condamné Abdeslam à la prison à vie sans possibilité de libération anticipée. D’autres accusés ont été condamnés à des peines allant de deux ans à la perpétuité avec possibilité de libération anticipée.

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.