La dernière minute de la guerre en Ukraine, en direct | Croix-Rouge annonce que l’opération d’évacuation des civils à Marioupol a échoué | International

Que s’est-il passé ces dernières heures en Ukraine

Au 37e jour de la guerre déclenchée par la Russie contre l’Ukraine, c’est l’essentiel à 20h00 ce vendredi 1er avril.

Échec de l’évacuation de Marioupol (sud-est). La ville de Marioupol est assiégée depuis des semaines par l’armée russe, et ce vendredi il y a eu une nouvelle tentative d’évacuation des civils emprisonné dedans. « La situation est grave et s’aggrave. C’est un impératif humanitaire de faire sortir les gens », a prévenu le Comité international de la Croix-Rouge qui avait préparé des convois pour évacuer la ville. Mais finalement la Croix-Rouge a annoncé que le convoi devait faire demi-tour et l’évacuation a échoué, car il était « impossible » d’accéder à la ville.Ce samedi, l’organisation de la communauté internationale tentera à nouveau de reprendre les évacuations.Le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kirilenko, a accusé la Russie de rompre sa promesse et d’empêcher l’arrivée des secours. Le gouvernement ukrainien devrait avoir neuf couloirs humanitaires ce vendredi pour l’évacuation des civils de Marioupol, Energodar, Berdiansk, Melitopol, Rubiyne, Niynee, Severodonetsk, Popasna et Lisichansk.

53 sites du patrimoine culturel endommagés en Ukraine. L’UNESCO a répertorié 53 lieux qui font partie du patrimoine culturel de l’Ukraine et qui ont été endommagés depuis le début de la guerre dans le pays. Járkov (nord-est) est l’une des zones les plus touchées, selon le directeur général de l’UNESCO pour la Culture, Ernesto Ottone.

Président du Parlement européen, à Kiev. « Je suis ici pour vous donner un message d’espoir, nous sommes avec vous. » C’est le message de Roberta Metsola, la première haute représentante d’une institution européenne à se rendre en Ukraine depuis le début de la guerre.

Bruxelles veut que les réfugiés ukrainiens convertissent leur monnaie en euros. La Commission européenne a lancé une proposition aux banques de l’UE pour permettre aux plus de trois millions de réfugiés ukrainiens qui viennent dans le bloc communautaire de convertir plus facilement leur hryvnia, la monnaie ukrainienne, en euros.

Erdogan veut faciliter une rencontre entre Poutine et Zelensky. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, s’est entretenu par téléphone avec son homologue russe, Vladimir Poutine, dans lequel il a appelé la Russie et l’Ukraine à agir avec bon sens et à maintenir le dialogue. Erdogan a également indiqué qu' »il veut atteindre le sommet de ses efforts pour parvenir à la paix » en organisant une rencontre entre les présidents de la Russie et de l’Ukraine.

La Chine ne prend pas parti. Le Premier ministre chinois Li Keqiang a assuré que son pays était « contre la division du bloc et la prise de parti ». Il l’a dit lors d’un sommet tenu par visioconférence avec le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, auquel a également participé le président chinois, Xi Jinping.

Arrêté un homme qui s’apprêtait à exploiter sexuellement deux petits réfugiés ukrainiens. Une mise en garde du responsable de l’ONG Ukraine Welcomes, qui accompagne des réfugiés lors d’un trajet en bus de la Pologne vers l’Espagne, a autorisé l’arrestation d’un homme qui avait fait venir deux mineures de 15 et 16 ans de la ville ukrainienne de Kherson pour les prostituer à Malaga.

PHOTO : Un char, dans les rues de Marioupol jeudi. (Reuters/Alexander Ermochenko)

Raimund Michel

"Tombe beaucoup. Passionné de télévision généraliste. Fan de zombies incurable. Solveur de problèmes subtilement charmant. Explorateur amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.