Élections françaises : Au second tour, le duel entre Macron et Le Pen va se répéter. Mlenchon et Zemmour échouent

Pedbn résultats du premier tour des élections présidentielles enFrancedimanche, ils ont indiqué qu’au second tour, le 24 avril, le duel entre le centriste Emmanuel Macron (27,6 % des voix) et l’extrême droite Marine Le Pen (23,4 %) se répéterait. Le président actuel et son rival ont tous deux tenté de s’adresser aux électeurs irlandais dans leurs discours à la suite de l’annonce des projections électorales et en promettant de construire l’unité dans la société française. Un certain nombre de candidats qui n’ont pas dormi s’étaient alignés contre Le Pen.

Macron prend officiellement la tête peu avant onze heures du soirstnvote, lorsque Le Pen est tombé sous le seuil des 27 %. Derrière lui se trouve Jean-Luc Mlenchon, un gauche radical en prévision, ses gains s’accroissent dans la soirée et il frôle la deuxième place. Au final, il a remporté 22% des voix.

Tous ces politiciens ont favorisé les résultats passés de 2017, lorsque Macron a remporté 24 % suivi de Le Pen avec 21,3 %, Mlenchon a été voté par 19,6 % de l’électorat. Dans ce bureau de vote, en revanche, les représentants des partis traditionnels français ont échoué. Le candidat républicain Valrie Pcresseov n’a même pas obtenu 5% des voix, tandis que la socialiste Anne Hidalgov (1,7%).

Ces deux candidats, ainsi que le représentant de Zelench Yannick Jadot et le pedevm Mlenchon Veer, sont venus soutenir Macron ou demander à leurs partisans de ne pas voter pour Le Pen au second tour. Bien qu’il ait changé sa rhétorique et son programme ces dernières années, les critiques, dont Macron, le qualifient toujours de dangereux extrémiste. Parmi les candidats précédents, Le Pen n’était soutenu que par l’extrême droite d’extrême droite Zemmour, qui a considérablement perdu dans les sondages d’opinion ces dernières semaines et n’a été voté que par 7 % des électeurs.

Dimanche apporte également de nouveaux sondages sur le duel attendu entre Macron et Le Pen, car les estimations de ces derniers jours montrent certaines similitudes entre eux. Selon l’agence Ipsos, 54% des Français ont l’intention de voter pour le président, tandis que 46% de Le Pen, l’agence Ifop estime même le soutien de Macron au second tour à 51%.

« Ne vous y trompez pas, rien n’est décidé, et les débats que nous aurons dans les deux prochaines semaines sont décisifs pour notre pays et pour l’Europe », a-t-il déclaré dans une allocution publique. Macron a été critiqué pour ne pas accorder suffisamment d’attention à la campagne et à la priorisation de la politique étrangère, qu’il utilise dans le but d’éviter la confrontation avec la concurrence. Dimanche, il a annoncé que pour le reste de la campagne, il s’adresserait à tous les électeurs du groupe, y compris les partisans de Le Pen, « dans le but de faire se rencontrer des journées différentes et des priorités différentes ».

Lors de sa réélection, Le Pen a notamment promis la sécurité et la sécurité sociale et demandé à la France « pour toutes les raisons » de voter pour lui et de l’aider.FrancePour remplacer « J’ai vu plus haut que les mots pour la restauration des terres se multiplient. Tous ceux qui ne votent pas pour Emmanuel Macron aujourd’hui, rejoignez-les », a déclaré l’homme politique qui est le candidat le plus rapide de sa carrière.

Vous pouvez voterFranceet dans leur pays de près de 50 millions d’électeurs, selon des rapports récents, environ 36 millions d’entre eux ont voté pour l’élection. Heureusement, lors de l’élection précédente, les craintes d’un taux de participation record depuis 2002, lorsque 28,4 % des primo-votants avaient raté l’élection, n’étaient pas fondées.

Raimund Michel

"Tombe beaucoup. Passionné de télévision généraliste. Fan de zombies incurable. Solveur de problèmes subtilement charmant. Explorateur amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.