Accord de l’UE pour renforcer les sanctions contre la Russie et Minsk – Europe

BRUXELLES – Approbation de la réunion des ambassadeurs auprès de l’UE (Coreper)la présidence française a déclaré dans un tweet, de nouvelles sanctions contre les dirigeants et les oligarques russes et les membres de leur famille impliqués dans l’agression de la Russie contre l’Ukraine et des sanctions approuvées « pour compléter et harmoniser nos actions avec les sanctions qui ont été adoptées ». Les mesures visent à exclure trois banques biélorusses du système Swift, à clarifier les problèmes de crypto-monnaie et à compléter la liste des technologies et des biens non exportables. Des sanctions ont également été approuvées pour le secteur maritime. Les nouvelles mesures seront formellement adoptées par le Conseil selon une procédure écrite en vue de leur publication rapide au Journal officiel de l’Union européenne.

160 autres noms ont été ajoutés à une liste noire de l’UE qui comprend des sanctions contre les responsables ou les contributeurs de l’attaque contre l’Ukraine, a déclaré la Commission européenne.

Les personnes figurant sur la liste noire de l’UE sont 14 oligarques et hommes d’affaires de premier plan impliqués dans des secteurs économiques clés, ainsi que leurs familles. Ensuite, il y a 146 membres du Conseil de la Fédération de Russie, qui ont ratifié les décisions du gouvernement russe sur les traités avec les «républiques populaires» de Donetsk et Lougansk. Dans l’ensemble, les mesures restrictives de l’UE s’appliquent actuellement à un total de 862 personnes et 53 entités. Les restrictions d’accès au système de paiement international Swift affectent la banque biélorusse Belagroprombank, Dabrabyt Bank et la Banque de développement. Les transactions avec la Banque centrale du Bélarus sur la gestion des réserves ou des actifs, et la fourniture de financement public pour le commerce et l’investissement dans le pays seront également interdites. Les dépôts dans l’UE qui dépassent 100 000 euros seront interdits aux citoyens biélorusses. Pour la Russie, la mise à jour des sanctions de l’UE introduit de nouvelles restrictions à l’exportation sur la navigation maritime et la technologie de communication radio. La liste des transports maritimes russes a été ajoutée à la liste des entreprises publiques soumises à des restrictions de financement.

Les personnes figurant sur la liste noire de l’UE sont 14 oligarques et hommes d’affaires de premier plan impliqués dans des secteurs économiques clés, ainsi que leurs familles. Ensuite, il y a 146 membres du Conseil de la Fédération de Russie, qui ont ratifié les décisions du gouvernement russe sur les traités avec les «républiques populaires» de Donetsk et Lougansk. Dans l’ensemble, les mesures restrictives de l’UE s’appliquent actuellement à un total de 862 personnes et 53 entités. Les restrictions d’accès au système de paiement international Swift affectent la banque biélorusse Belagroprombank, Dabrabyt Bank et la Banque de développement.

Les transactions avec la Banque centrale du Bélarus sur la gestion des réserves ou des actifs, et la fourniture de financement public pour le commerce et l’investissement dans le pays seront également interdites. Les dépôts dans l’UE qui dépassent 100 000 euros seront interdits aux citoyens biélorusses. Pour la Russie, la mise à jour des sanctions de l’UE introduit de nouvelles restrictions à l’exportation sur la navigation maritime et la technologie de communication radio. Liste des expéditions maritimes russes ajoutées à la liste des entreprises publiques soumises à des restrictions de financement

La liste des sanctions de l’UE n’inclut pas les citoyens russes qui ont acquis la citoyenneté européenne avec un passeport ou un visa d’or. C’est ce qu’a annoncé l’eurodéputée du groupe Renew Sophie in’t Veld, rapporteur sur le texte d’une initiative législative en cours de vote au Parlement européen entend demander à la Commission de rédiger une proposition interdisant le passeport dit doré (c’est-à-dire délivré après investissement) et établissant des règles spécifiques pour la délivrance des visas. Selon l’eurodéputé néerlandais, la citoyenneté européenne obtenue par les personnes d’origine russe avec des visas et des passeports en or peut les aider à échapper aux sanctions de l’UE, car la citoyenneté européenne garantit par définition une plus grande protection.

De 2011 à 2019, au moins 130 000 personnes ont bénéficié de la citoyenneté (Cbi) et de la résidence via le programme d’investissement (Rbi) dans l’UE, qui permet aux citoyens de pays tiers d’obtenir des passeports et des visas en échange d’une somme d’argent, générant un revenu de plus de 21,8 milliards d’euros pour le pays concerné. Des programmes CBI existent à Malte, en Bulgarie (où le gouvernement a déposé un projet de loi pour mettre fin au programme) et à Chypre (qui ne traite actuellement que les demandes soumises avant novembre 2020). Douze États membres, en revanche, ont des programmes RBI, tous avec des montants et des options d’investissement différents.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.