Nucléaire parmi les renouvelables : Bruxelles susceptible d’être favorisée

La Commission européenne veut inclure le nucléaire et le gaz naturel sur la liste des investissements verts. Le Financial Times, qui a un projet de proposition, a annoncé aujourd’hui. Les Tchèques, entre autres, réclament depuis longtemps cette décision. L’exécutif européen a l’intention de donner des instructions aux investisseurs sur la technologie dans laquelle il paie pour investir de l’argent. Selon le quotidien, la proposition suppose que les investissements dans le nucléaire seront orientés au moins au cours des vingt prochaines années et dans le gaz naturel pendant dix autres.

Les États membres du bloc européen débattent des moyens disponibles pour remplacer l’énergie et la chaleur produites à partir du charbon – ces ressources seront détournées dans le cadre de la transition vers les technologies propres dans les années à venir.

L’énergie nucléaire, qui ne produit pas de gaz à effet de serre mais ne résout pas le stockage à long terme du combustible radioactif usé, est au cœur de ce débat. En raison de la résistance de l’Autriche et de plusieurs autres pays, un groupe de pays pro-nucléaires dirigé par la France, dont les Tchèques, n’a pas réussi à pousser la conclusion du sommet de décembre à Bruxelles pour que la CE inclue le noyau des investissements verts. inventaire.

La publication tant attendue par la Commission de la soi-disant taxonomie, d’où le système de soutien à l’investissement écologique, jusqu’à présent plusieurs fois retardé.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.