Londres appelle à « une plus grande coopération avec la France pour éviter un pire drame en Manche »

Une personne brandit une pancarte indiquant « Les frontières tuent » alors que des manifestants manifestent devant le ministère de l’Intérieur contre les décès liés à la migration à Londres, en Angleterre. REUTERS / Hannah McKay

La ministre britannique de l’Intérieur, Priti Patel, a déclaré dimanche qu’elle poursuivrait en justice « Une plus grande coopération » avec les pays européens pour éviter « des événements pires » dans la Manche que le naufrage d’un navire de migrants mercredi dernier, qui a fait au moins 27 morts, dont une femme enceinte et trois enfants.

Dans un communiqué, Patel, qui n’assistera pas à une réunion avec certains de ses partenaires communautaires en France aujourd’hui après le retrait de l’invitation, a assuré qu’il « continuerait à faire pression » pour la coopération de l’Union européenne (UE) en matière de gestion. la migration, car le non-respect de cette consigne pourrait entraîner d’autres tragédies « dans l’eau gelée, pendant les mois d’hiver ».

« J’ai répété à maintes reprises qu’il n’y avait pas de solution miracle, pas de solution miracle. Le Royaume-Uni ne peut pas résoudre ce problème seul, et à travers l’Europe, nous devons intensifier nos efforts, assumer nos responsabilités et travailler ensemble en temps de crise. », indiqué dans la note.

« Je n’éviterai pas les défis auxquels nous sommes confrontés », a déclaré le responsable politique conservateur, suggérant que « la semaine prochaine », il resterait en contact avec ses homologues européens.

Tombes de migrants décédés en tentant de traverser la Manche à Calais.  EFE / EPA / MOHAMMED BADRA
Tombes de migrants décédés en tentant de traverser la Manche à Calais. EFE / EPA / MOHAMMED BADRA

Le gouvernement français a tenu ce dimanche une réunion avec la Commission européenne et des responsables des migrations des Pays-Bas, de Belgique et d’Allemagne pour renforcer le contrôle de la Manche – qui se situe entre la France et le Royaume-Uni – dont ils ont exclu le Royaume-Uni en réponse à une lettre envoyée du Premier ministre britannique Boris Johnson au président français Emmanuel Macron.

Dans la lettre, publiée sur les réseaux sociaux vendredi, Johnson a demandé, entre autres, un pacte pour renvoyer les immigrants sans papiers en France de là au Royaume-Uni et patrouiller conjointement la côte française pour empêcher l’affrètement du bateau secret, ce que Paris considère être comme une invasion de la souveraineté.

Le gouvernement conservateur britannique est sous pression pour empêcher les immigrants d’arriver en situation irrégulière, après plusieurs mesures prévues après l’échec du Brexit, telles que l’envoi de demandeurs d’asile dans des pays tiers pour traiter leurs demandes ou la mise en place de barrières. les eaux du Canal, principal point d’entrée du continent.

Avant de quitter l’UE le 31 janvier 2020, Londres pourrait utiliser la réglementation communautaire Dublin III pour renvoyer les immigrants dans le premier pays européen qu’ils ont atteint avant d’atterrir sur le sol britannique, ce qu’elle ne peut plus faire car elle n’a pas négocié d’autres arrangements.

Un groupe de plus de 40 migrants fait la course sur la plage dans des bateaux pneumatiques, quittant la côte nord de la France et traversant la Manche, près de Wimereux, en France.  24 novembre 2021. REUTERS / Gonzalo Fuentes
Un groupe de plus de 40 migrants fait la course sur la plage dans des bateaux pneumatiques, quittant la côte nord de la France et traversant la Manche, près de Wimereux, en France. 24 novembre 2021. REUTERS / Gonzalo Fuentes

TENSION ENTRE PARIS ET LONDRES

La mort d’au moins 27 personnes en tentant de traverser la Manche a déclenché des tensions entre la Grande-Bretagne et la France sur la manière d’empêcher les migrants de traverser le passage le plus fréquenté du monde dans de petits bateaux.

Pendant ce temps, les migrants continuent de braver le froid pour terminer leur voyage à travers la Manche.

« Cette tragédie était tout à fait prévisible. En fait, c’était anticipé et complètement évitable. »Zoe Gardner du Joint Migrant Welfare Council a déclaré à la BBC. « Ce devrait être le moment où notre gouvernement marque un tournant. »

« Nous devons proposer des alternatives aux navires de contrebande », a-t-il ajouté.

Une personne allume des bougies alors que les gens rendent hommage aux 27 migrants décédés lorsque leur bateau s'est dégonflé alors qu'ils tentaient de traverser la Manche, dans le parc Richelieu à Dunkerque, en France, le 25 novembre 2021. REUTERS/Johanna Geron
Une personne allume des bougies alors que les gens rendent hommage aux 27 migrants décédés lorsque leur bateau s’est dégonflé alors qu’ils tentaient de traverser la Manche, dans le parc Richelieu à Dunkerque, en France, le 25 novembre 2021. REUTERS/Johanna Geron

Selon Johnson, il était clair que les opérations françaises pour empêcher les bateaux de migrants de quitter les côtes françaises étaient « insuffisantes », malgré le fait que le gouvernement britannique ait offert des millions de livres pour financer des patrouilles de police sur la côte française.

Mais le législateur Pierre-Henri Dumont, de Calais, a déclaré à la BBC que le fait qu’il y ait plus de patrouilles « ne changerait rien car nous avons 200 à 300 kilomètres de côtes à surveiller 24h/24 ».

« Je pense qu’il est temps pour notre gouvernement d’arrêter de se blâmer et d’essayer de parler d’une vraie solution, pas d’une solution folle comme avoir de plus en plus de gens qui patrouillent et envoient des soldats britanniques sur la côte française », a déclaré Dumont. « C’est inacceptable et cela ne changera rien. »

(avec les informations de l’EFE)

CONTINUER LA LECTURE:

Au moins 27 migrants sont morts dans un naufrage en Manche
Royaume-Uni : ils proposent d’envoyer des migrants traverser la Manche vers les îles Falkland

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *