Fédération, la paix reviendra-t-elle enfin avec 80 millions ?

La distribution du don de l’État (288 millions) par Sports et Santé aux fédérations sportives a fait grand bruit, et a déclenché de violentes protestations. Personne n’a perdu un centime par rapport à l’année précédente, mais certaines fédérations ont repris davantage sur la base d’un nouvel algorithme décidé par le président-directeur général Vito Cozzoli et par le conseil des sports et de la santé (seul Carlo Mornati, représentant Coni, s’est abstenu). Le nouvel algorithme choisi cette année donne 60 % pour les résultats sportifs, 30 % pour la « popularité » et 10 % pour l’efficacité (en pratique, les plus vertueux sont récompensés). Parmi les Fédérations qui en profitent le plus figurent le Volleyball, le Tennis, l’Athlétisme. « Prix », bien qu’avec des chiffres simples, aussi Fipsas et Armi Sportive. Bouche sèche, parmi tant d’autres (22), également basket-ball, natation, ski, cyclisme, football. Immédiatement, il y a eu un soulèvement du bouclier notamment par Gianni Petrucci (Basket), Roda (Sci) et De Sanctis (Bocce) qui avaient également écrit à Vezzali, tandis que Manfredi (Volley) et Buonfiglio (Canoa) ont salué le choix de Cozzoli.

Le numéro 1 de Sports et Santé, l’avocat de Cozzoli, est intervenu en expliquant non seulement que « l’algorithme est démocratique » et que « personne ne perd un centime » (et c’est ce que Vezzali veut aussi) mais que maintenant nous avons « 80 millions de plus disponibles pour la Fédération. « . Cet argent ne sera pas donné par le sous-ministre chargé des sports, mais en fonction des projets à présenter et à répartir. Jeu d’équipe, comme Vezzali l’a également demandé. Le cyclisme, par exemple, peut être impliqué dans des projets impliquant la sécurité routière. Les autres fédérations devaient aussi faire leur part si elles voulaient augmenter leur part. Ci-dessous, donc, avec des idées. Peut-être que 80 millions de plus apporteront la paix dans le monde du sport. En outre, il y aura 21 millions supplémentaires pour la planification des clubs sportifs individuels, tandis que 80 millions supplémentaires ont déjà été alloués par la ministre Fabiana Dadone pour reconstruire la zone de Foro Italico (un projet très intéressant pour un rôle vraiment unique). 35 millions supplémentaires seront disponibles pour couvrir Tennis Center, également à Foro Italico, au profit non seulement de la Fédération Angelo Binaghi qui organise des événements comme Internazionali qui sont maintenant appréciés dans le monde entier : dans la pratique, cela devrait devenir une réalité Palace sport, également utile pour le basket-ball, volley-ball, escrime, taekwondo et bien d’autres disciplines. Petrucci, ancien n.1 de Coni, a également déclaré dans une récente interview : « Faisant confiance au secrétaire adjoint Vezzali, j’attends avec impatience la prochaine nomination de la nouvelle direction des Sports et de la Santé en mars… Et puis la nomination de Diego Nepi comme directeur général ». Le Conseil des sports et de la santé a pris fin en mars, après trois ans. Par conséquent, les docteurs Simona Vittoriana Cassar et le professeur Francesco Landi sont périmés : ils doivent être remplacés. Coni confirmerait certainement que son secrétaire général Carlo Mornati est intervenu, souvent en s’abstenant, lorsqu’il s’agissait de questions de contributions couvantes. Selon l’interprétation de sources Sport et Santé, l’actuel président-publicitaire Vito Cozzoli devrait rester en poste encore un an, après avoir repris la direction de Rocco Sabelli qui a démissionné en raison de désaccords avec l’ancien ministre Vincenzo Spadafora. Mais le rôle n°1 dans Sports et Santé est alléchant, même dans l’espace politique, et les noms circulent déjà, notamment avec de grands profils managériaux et sportifs. Mais Cozzoli a encore beaucoup de projets à faire…

Harapan ne voulait que cinq mille spectateurs dans le stade. Comme en France…

Il y a eu une bataille en conseil des ministres pour décider quoi faire des installations sportives : il a finalement été décidé de réduire la capacité du stade de 75 à 50 pour cent et l’installation intérieure, la salle de sport, de 60 à 35 pour cent. pour cent. . En pratique, la composition que Draghi et plusieurs ministres (notamment Giorgetti et Patuanelli) ont constituée l’emporte. Mais le ministre de la Santé, Speranza, soutenu par une partie de la CTS, souhaite un modèle français pour le stade, qui soit au maximum 5 000 spectateurs (et 2 000 dans le gymnase). En effet, la situation en France est bien plus préoccupante qu’en Italie mais il est aussi possible qu’en cas d’escalade des cas, le gouvernement Draghi, mi-janvier, décide de rentrer à huis clos, comme par le passé. D’énormes dommages au monde du sport, pas seulement du football.

Pancalli : « Les athlètes paralympiques dans les groupes sportifs militaires, un tournant important »

« C’est avec beaucoup d’émotion et de satisfaction que j’ai appris la nouvelle de la publication par Guardia di Finanza de l’annonce qui permettra à divers athlètes paralympiques de faire partie du Groupe sportif Fiamme Gialle. C’est la première étape d’un chemin qui permettra bientôt l’entrée d’athlètes paralympiques dans le groupe sportif militaire et le corps d’État. Il s’agit d’un tournant important pour le sport paralympique italien et pour notre société, rendu possible grâce aux réformes approuvées en 2021. Une réalisation qui représente un bond en avant important par rapport à d’un point de vue social et culturel et qui place notre pays au premier rang mondial en matière de droits civiques ». C’est ce qu’a déclaré Luca Pancalli, président du Comité paralympique italien.

« Depuis une vingtaine d’années, nous poursuivons ce rêve et nous nous efforçons d’en faire une réalité. L’inclusion d’athlètes paralympiques dans les corps militaires et d’État a toujours représenté l’un des objectifs les plus importants de notre mouvement. Pour atteindre cet objectif, ils travaillent depuis longtemps, de nombreux représentants de l’institution, je tiens à exprimer ma sincère gratitude. Des remerciements particuliers vont également au commandant général Guardia di Finanza et à tous ceux qui ont travaillé à la rédaction de cette importante disposition. Dans les mois à venir, ils lanceront un autre appel d’offres du Corps. Par conséquent, une autre barrière a été détruite. Les bénéficiaires ne sont pas seulement les nombreuses filles et garçons handicapés de notre pays, qui pourront investir dans leurs rêves et leur passion pour le sport, mais aussi toute la société qui investit ainsi dans les principes d’inclusion et d’égalité des chances » , ajouter ou Pancalli.

Vezzali, le manager sportif le plus populaire de 2021

Valentina Vezzali est la manager sportive la plus populaire de 2021 : elle est issue de la recherche Sponsorship Value de StageUp et Ipsos. Sur le podium d’approbation, derrière le vice-ministre chargé du sport, le PDG de F1 Stefano Domenicali et le président de Federtennis Angelo Binaghi. Plus particulièrement, le patron du Calcio de Napoli, Aurelio De Laurentiis, a été suivi par le président de la Juventus Andrea Agnelli et le PDG d’Ac Monza Adriano Galliani. Dans une année où le sport a d’abord rencontré des difficultés puis les défis associés à la pandémie, Vezzali est le manager sportif que les Italiens apprécient le plus. Le manager le plus célèbre, en revanche, est le président de Naples Aurelio De Laurentiis. Les données émergent d’une étude annuelle approfondie de la notoriété et de la satisfaction des managers sportifs italiens inclus dans Sponsored Values, un sondage en cours mené depuis 2001 par StageUp et Ipsos sur l’impact de la communication et du sponsoring des grands événements sportifs.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *