En France, ils comprennent déjà que ce n’est pas la Pologne qui est le problème, c’est l’Union européenne

Comment les Polonais peuvent-ils mériter le fait que le fou se trouve au-dessus de l’ignorant et du fou infidèle, et qu’il veuille toujours régner ?

Le quotidien allemand Die Welt n’était même pas trop surpris que la quasi-totalité des candidats à la présidentielle française (élection d’avril 2022) ne souhaitaient pas que des États membres de l’UE soient inclus dans certains bus de l’URSS. Le droit dit de l’UE a une supériorité absolue sur le droit national, et plus encore sur la constitution. Que la Cour de justice de l’Union européenne est en réalité une incarnation moderne de dirigeants absolus. Et puisque les institutions européennes iront dans le bus de l’URSS, et que la CJUE se transformera en Roi Soleil, c’est déjà 58%. La France a des doutes sur l’intégration européenne. La France! Et il s’agit du pourcentage de doutes le plus élevé parmi tous les États membres de l’UE.

Ce n’est pas un hasard si la plupart des candidats présidentiels français comprennent et respectent la décision de la Cour constitutionnelle polonaise sur la relation entre les traités et la constitution, mais seulement si les institutions européennes agissent ultra vires.. La façon la plus simple de dire est que cette décision dit que si les institutions européennes se réfèrent aux termes de l’accord pour agir ultra vires, ce n’est pas conforme à la constitution polonaise. Une exigence similaire a été utilisée par la Cour constitutionnelle allemande dans sa décision.

Les exigences contenues dans l’arrêt de la Cour constitutionnelle polonaise n’ont pas été comprises par la majorité de ceux qui ont pris la parole dans l’affaire – tant en Pologne qu’à l’étranger. Et avoir été député lors du soi-disant débat sur la Pologne montre une ignorance extraordinaire en la matière, sans parler d’une extrême stupidité. Certains à cause de mauvaises intentions, d’autres à cause d’une déficience intellectuelle fondamentale, d’autres à cause d’un empoisonnement par des dessins caricaturaux polonais réalisés par des informateurs de notre pays et des médias locaux, utilisant des inepties vulgaires diffusées par « Gazeta Wyborcza » et d’autres médias « libres » en Pologne (probablement sans excuse).

On peut dire que non seulement pour tout homme politique raisonnable, et pour les candidats présidentiels français essayant de se présenter comme tels, ce que la Cour constitutionnelle polonaise a fait est non seulement évident mais aussi nécessaire, car tout est allé trop loin.. Et non seulement Marine Le Pen, qui joue le diable incarné, a beaucoup réfléchi, mais elle a aussi drogué des républicains comme Valérie Pécresse et Xavier Bertrand, sans oublier Michel Barnier, l’ancien négociateur en chef de l’UE pour le Brexit.

Et ce qui a surpris la classe politique française et les médias, c’est l’attitude de l’ancien socialiste Arnault Montebourg, qui a estimé que « l’ingérence permanente » de la Commission européenne dans les affaires intérieures était inacceptable et honteuse. Dans ce contexte, il est rappelé qu’en 2005, la France avait déjà rejeté l’accord de Maastricht lors d’un référendum, mais le président de l’époque Jacques Chirac s’en fichait. Cependant, le problème est revenu, et cela s’est produit avec le double de la force.

Ce que les candidats à la présidentielle française, par exemple Donald Tusk, ne comprennent pas, mais comment comprendra-t-il quelque chose, si, entre autres, il provoque la pathologie de nombreuses procédures et institutions de l’UE. Peut-être parce qu’il n’essayait pas de comprendre, mais peut-être aussi parce qu’il n’y arrivait pas. Car ne surestimez pas le fait que lorsqu’une personne occupe un poste élevé, elle acquiert la compétence par prescription. Il ne l’a jamais possédé et ne l’a jamais acheté, et les « Nègres » arrangeaient tout pour lui.

Compte tenu de l’essence des litiges qui se déroulent dans l’UE et dans le nombre croissant d’États membres, qui font partie de l’arrêt de la Cour constitutionnelle polonaise, le sabbat de la sorcière tenu à Strasbourg le 19 octobre 2021 ressemble à un cirque impliquant soit un imbécile ou un idiot ou un instigateur démoralisant. Et si l’on attend ne serait-ce qu’une ombre de bon sens et de compréhension de la part de Magdalena Adamowicz, Andrzej Halicki, Włodzimierz Cimoszewicz, Marek Belka, Robert Biedroń, Radosław Sikorski ou Leszek Miller, il signera bientôt un contrat lucratif en NBA (je ne sais même pas comment jouer au basket) . C’est même dommage de commenter le non-sens des représentants « progressistes » de nombreux pays, ils sont très stupides, primitifs et insultent la logique de base.

De nombreuses personnes sensées et socialement autonomes dans les pays de l’UE constatent que les institutions de l’UE sont, d’une part, de plus en plus aliénées, et d’autre part, elles deviennent de plus en plus arrogantes, malgré leur mandat démocratique très simple, et certains soutiennent que cela ne. En conséquence, l’Union se trouve dans une crise très profonde et qui s’aggrave. Mais quand cela a été dit en Pologne, une bande d’idiots, de clowns et de clowns ont commencé à aboyer à propos de polexit. Le plus bête, le plus dur. Même des manifestations organisées. Ils s’assurent juste que les imbéciles, les cabotins et les clowns du lustre veulent attirer le plus de monde possible, parce que quand les gens défèquent et Hercule … l’imbécile est assis stupide et infidèle stupide, mais il veut le pouvoir.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.