En bref : Macron a rejeté la démission du Premier ministre après les élections. Il a perdu la majorité et « supplie » de l’aide, dit l’opposition

Macron veut rencontrer progressivement les chefs de file de tous les partis parlementaires, le chef du Parti républicain de centre-droit, Christian Jacob, est le premier à se rendre à l’Elysée aujourd’hui. Aujourd’hui, Macron a également reçu le chef du Parti socialiste (PS), les communistes et le chef de l’extrême droite Association nationale (RN), Marine Le Pen, a rapporté l’AFP. Les négociations reprendront mercredi.

« Je pensais qu’il allait jouer cartes sur table, mais (Macron) fait très attention et écoute davantage. » a-t-il déclaré au journal Le Figaro après une rencontre d’une heure avec le président Jacob. Les républicains ne veulent pas entraver le travail de l’Assemblée nationale, mais ils ne veulent pas non plus trahir leurs électeurs, a-t-il ajouté.

Les socialistes sont prêts à faire des concessions si le gouvernement prend des mesures pour renforcer le pouvoir d’achat, notamment une augmentation du salaire minimum, a déclaré le chef du parti Olivier Faure après avoir rencontré Macron.

Le Pen, au nom du RN, qui est la deuxième formation la plus représentée au parlement, a postulé aux postes de président de la commission des finances et de vice-président de l’Assemblée nationale. Le parti veut rester dans l’opposition, mais ne complote pas un obstacle systématique, a déclaré Le Pen. JFabien Roussel du Parti communiste français a été la dernière personne à se rendre à l’Elysée aujourd’hui. Les médias n’ont pas mentionné les détails des négociations.

Mercredi, le président prévoit une rencontre avec le patron d’European Ecology – Green (EELV) Julien Bayou. La dernière chose à venir est une rencontre avec deux représentants de la gauche française Insoumis (LFI), qui est la principale force du bloc NUPES. Macron sera suivi par le président de LFI Adrien Quatennens et leur présidente de caucus élue aujourd’hui, Mathilde Panot, bien que la figure la plus visible de LFI reste le candidat raté à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon.

Lorraine Mathieu

"Pionnier du café. Analyste. Passionné de musique généraliste. Expert du bacon. Organisateur dévoué. Ninja incurable d'Internet. Entrepreneur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.