Decathlon ne vendra plus de canoës dans le nord de la France

Decathlon, la célèbre entreprise française d’articles de sport, Il a décidé de suspendre la vente de canoës dans ses magasins de Calais et de Grande-Synthe, dans le nord de la France, pour empêcher les migrants de les utiliser pour traverser la Manche et tenter de rejoindre le Royaume-Uni au péril de leur sécurité. L’entreprise l’a annoncé mardi 16 novembre, expliquant qu’elle avait approuvé la décision prise directement par les magasins de la région.

Cette année, plus de 23 000 personnes ont quitté la France pour rejoindre le Royaume-Uni par la mer : 8 400 de plus qu’en 2020. Selon le ministère de l’Intérieur britannique, jeudi dernier a atterri 1 185 personnes sont arrivées dans de petites embarcations. Vendredi 12 novembre, trois migrants étaient portés disparus après avoir tenté la traversée en pirogue, alors que la veille deux pirogues avaient été retrouvées flottant au large de Calais et deux migrants avaient été secourus en mer.

Dekahtlon a indiqué que « compte tenu du contexte actuel, l’achat de canoës n’est plus possible » dans les magasins de Calais et de Grande-Synthe. Ces articles, dit explicitement la société, ne sont pas utilisés pour leur objectif initial, mais pour « traverser la Manche » au péril de la vie des personnes. Cependant, les canots continueront d’être disponibles à l’achat en ligne et dans d’autres magasins à travers le pays. A Calais et Grande-Synthe, les équipements de sécurité maritime, tels que les gilets de sauvetage et les boucliers thermiques, continueront d’être vendus.

Ces dernières semaines, une augmentation du nombre de migrants tentant de traverser la Manche de la France vers la Grande-Bretagne a accru les tensions entre les deux pays et la Grande-Bretagne a menacé de retirer les navires transportant des migrants. En juillet dernier, la France et la Grande-Bretagne sont parvenues à un accord sur un plan de réduction de l’immigration par cette voie – également très dangereuse – qui comprend un financement britannique de plus de 62 millions d’euros, qui servira à renforcer la surveillance le long des côtes. et le personnel à employer pour le contrôle des frontières. Début octobre, le ministre français de l’Intérieur Gérard Darmanin a souligné que pour lutter efficacement contre les flux migratoires, le gouvernement britannique doit honorer les engagements pris.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.