Adieu à l’économiste français Jean Paul Fitoussi

L’économiste français Jean-Paul Fitoussi est mort à Paris. Il est né à La Goulette le 19 août 1942. Ces derniers mois, il a joué un rôle important dans l’organisation du prochain Festival d’économie de Trente. Parmi ses nombreuses activités, il est maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) depuis 1982 et dirige depuis 1989 l’Observatoire français des conjonctures économiques (Once). Elle est membre du conseil scientifique de l’Institut « François Mitterrand » et depuis 2010/11 elle participe à l’enseignement en Relations internationales, premier master en anglais de Luiss.

Ses travaux portent sur la théorie de l’inflation, du chômage, de l’économie ouverte et du rôle de la politique macroéconomique. Il critique la rigidité des politiques économiques fiscales et monétaires, en raison de leurs effets négatifs sur la croissance économique et les taux d’emploi. Ses travaux les plus récents portent sur la relation entre démocratie et développement économique.

Dans l’un de ses derniers discours, concernant la guerre Moscou-Kiev, Fitoussi a affirmé que « l’Ukraine est l’Europe » et que « tous les pays européens en subiront les conséquences ». Et puis, si un compromis satisfaisant Poutine est trouvé, « l’UE paiera plus que tout le monde » et « Moscou aura plus de pouvoir sur le gaz ».

« C’est une mauvaise perte, c’est notre professeur Luiss Guido Carli, un grand ami. Il a contribué à consolider les relations entre l’Italie et la France et a fourni, avec Stigliz, dans le dernier livre « Mesurer ce qui compte » une idée de la complexité de la société moderne ». Ce sont les mots du président de Luiss, Vincenzo Boccia, qui se souvient avec beaucoup d’émotion, s’adressant à Unomattina, Jean-Paul Fitoussi. Mesurer la complexité, souligne Boccia, signifie « mesurer les disparités et les inégalités sociétales au-delà du PIB et de l’intervention politique dans les nouvelles complexités de la société à laquelle nous sommes confrontés ».

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.