Une militaire française dénonce avoir été violée à l’Elysée | Internationale | Des nouvelles

L’agresseur présumé travaillait dans le même service que la victime et ils se connaissaient.

EFE

Un officier militaire en poste à l’Elysée a rapporté avoir été violée dans le même établissement par un collègue, également militaire, prétendument en juillet dernier, a rapporté ce vendredi le quotidien Libération, selon lequel la Justice a ouvert une enquête.

Selon le journal, l’agression présumée a eu lieu dans la soirée du 1er juillet 2021, lors d’une réunion informelle avant les vacances d’été, où se sont réunis une partie des 800 salariés en poste à l’Elysée.

Selon Libération, la rencontre amicale a même comporté la brève présence du président français Emmanuel Macron, qui a dans un premier temps salué plusieurs hauts commandants de l’armée.

Au fur et à mesure que la nuit avançait et que l’atmosphère devenait plus détendue, les événements rapportés ont eu lieu, selon le journal.

La jeune militaire s’est rendue, quelques heures après l’incident, au commissariat du VIIIe arrondissement de Paris, près du palais présidentiel, pour porter plainte. Selon Libération, l’agresseur présumé travaillait dans le même service que la victime et ils se connaissaient.

L’affaire de la mineure enceinte après viol rassemble une équipe de spécialistes en Bolivie

Quatre acteurs porno inculpés en France pour viol lors d’un tournage

La justice enquête sur les faits. Le suspect a été interrogé pendant sa garde à vue.

Elíseo, pour sa part, a déclaré dans un communiqué cité par le journal qu’ils ne commentaient pas les questions faisant l’objet de l’enquête, tout en précisant que des mesures avaient été prises pour protéger le dénonciateur, modifiant ainsi le domaine de travail du suspect.

Un cabinet de psychologue est également à sa disposition pour l’assister. (JE)

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *