Une femme de Głogów, qui vit près de Paris, est la protagoniste du célèbre programme « Je viens de Pologne ». Ne manquez pas l’émission !

Paulina Hnatyszyn, une femme de Głogów vivant en France, est la protagoniste de l’émission « Je viens de Pologne ». Il guidera les téléspectateurs dans les lieux charmants de Paris et parlera de son travail et de sa vie quotidienne. L’émission est là ! Ne manquez pas!

Paulina Hnatyszyn est une belle femme énergique de Głogów, qui a choisi la France comme lieu de résidence. Il y vit depuis plus de 20 ans, et il a parlé de ses débuts dans un pays étranger et de ce qu’il fait aujourd’hui dans la célèbre et populaire émission « Je viens de Pologne » (diffusée le vendredi 17 septembre sur tvN Style le 22.25 ).

– Je suis heureux de pouvoir montrer ce que je connais et aime – admet-il. – Et je pense que vous l’aimez, car après la bande-annonce que j’ai publiée sur les réseaux sociaux, j’ai reçu beaucoup de commentaires et de félicitations fantastiques.

Mme Paulina admet que la participation à ce programme est purement fortuite. Persuadé par un ami, il tourne un court métrage sur Paris et l’envoie au programme le dernier jour du casting. Quelques jours plus tard, les producteurs avaient pris rendez-vous avec lui pour enregistrer.

Qui est l’héroïne du dernier épisode de « Je viens de Pologne » ?

Paulina Hnatyszyn a 41 ans. Peu de temps après avoir été diplômé du No. 3 (toujours hors Oder), à 19 ans, avec 200 francs en poche, il part pour Paris, car il veut apprendre la langue et gagner de l’argent pour ses études.

– J’étais en France. En CE2, j’en avais même un dans cette matière. Et pour la première fois, toujours à l’école, je suis allé à Paris à pied, avec mon frère et nous avons dormi dans une tente sous la Tour Eiffel – se souvient-il

.

ça devrait être pour un moment

Après avoir terminé ses études secondaires, il ne devait rester qu’un an à Paris, puis est retourné à Varsovie pour chercher un puits. Mais il a choisi la philosophie dans une université française. L’époque où il y étudie et travaille n’est pas favorable aux Polonais et il est contraint d’abandonner ses études.

– Je dois travailler dans une pharmacie et en même temps je me sens comptable – dit Mme Paulina. – Ayant de mauvais souvenirs d’école, je ne pense pas être fait pour un métier où il faut calculer, et… je suis devenu directeur financier dans une grande entreprise à Paris – rit Głogówianka, notant cependant, que c’était une route très longue et difficile. Et c’était pendant une période assez difficile de sa vie, car elle a donné naissance à un enfant, et quand sa fille a eu un an et demi, elle a rompu avec son partenaire.

« Je devais réussir à nous soutenir, se souvient-il. – Je n’ai pas de week-end car j’attire plusieurs entreprises à la fois. Parfois, je pense même à retourner à Głogów, et mes parents disent toujours que la porte de la maison est toujours ouverte pour moi. Cependant, ce serait un échec pour moi – a-t-il ajouté.

La femme têtue et travailleuse de Głogów n’a pas abandonné. Pendant quelque temps, il a même dirigé sa propre entreprise de construction à Nice.

– Ma mère s’occupe de Julka, et je vole de Paris à Nice deux fois par semaine, et je continue aussi à compter les compagnies.

La femme entreprenante apprend que l’ouvrier du bâtiment n’est pas pour elle, mais après l’épisode avec sa propre entreprise, son amour pour Nice demeure. Un an après avoir acheté un appartement près de Paris, il en a acheté un deuxième dans une ville de la Côte d’Azur.

– Mais ces deux endroits ne sont toujours pas les plus que j’aime au monde – nous dit Głogówianka. – Ma place sur terre est la Toscane Italie, où je vais avec ma fille deux fois par an. Dans quelques années, j’y trouverai la maison de mes rêves, où j’ouvrirai un petit hôtel.

Il a un coeur pour aider

Głogowianka est connu dans la communauté polonaise locale pour divers actes de bienfaisance. Elle travaille dans un groupe appelé « Mères de France » et organise des actions de secours. Il a de la chance avec des gens et des amis fidèles. L’un de ses inconvénients et de son plaisir à la fois est… le cigare.

Même si le monde est ouvert à Paulina Hnatyszyn, qu’elle utilise avec passion et visite différentes villes et pays avec sa fille et son chien, elle n’a pas oublié Głogów le moins du monde. Il rendait visite à ses proches et à sa ville natale aussi souvent que possible.

– Głogów est ma ville qui est devenue plus belle – a-t-il souligné. – Je vous invite à Paris et en France, car c’est un endroit sympa.

Vidéos

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *