Ukraine, Macron da Poutine tentent une médiation : « Evitez la guerre »

Initiative de grande envergure. Cependant, il est né au milieu de la controverse. La visite d’Emmanuel Macron à Moscou, pour évoquer la situation en Ukraine avec Vladimir Poutine, est un nouveau pas du président français sur la voie de vouloir donner à la France un rôle moteur dans la politique étrangère et militaire de l’Union européenne.

Cependant, cela pourrait s’avérer être un faux pas.Avec un œil sur l’élection présidentielle d’avril – et l’autre sur la grande stratégie à long terme de la France – Macron cherche un « résultat », une désescalade, même s’il le reconnaît. ne peut être atteint en une seule réunion. L’Europe et la Russie, a-t-il déclaré peu avant la réunion, avaient toutes deux besoin de réponses « utiles ».

Poutine reconnaît les efforts de la France

« Une réponse utile – explique-t-il – est celle qui nous permet d’éviter la guerre et de construire les briques de la confiance, de la stabilité et de la visibilité. » Poutine, pour sa part, a reconnu le sérieux des efforts de la France : « J’ai vu combien d’efforts – a-t-il dit – les dirigeants français actuels font pour résoudre le problème de sécurité en Europe, ce qui signifie résoudre la crise » en Ukraine « .

La position de Macron

Plus importants, cependant, ont été les propos confiés par Macron au Journal de Dimanche, dans une interview qui a suscité de nombreuses critiques. Il est important de reconnaître, a déclaré le président, « le traumatisme contemporain de ce grand peuple et de ce grand pays », et il a rappelé que « l’objectif géopolitique actuel de la Russie n’est clairement pas l’Ukraine mais de faire des relations claires avec l’Union européenne et l’OTAN », déjà présent à ses frontières en Estonie, en Lettonie et en Norvège, avec la possibilité de s’étendre en Finlande et en Ukraine.

Il s’agit d’une déclaration du président français, qui a été lue comme une distance par rapport à la position européenne et à l’Alliance atlantique elle-même. L’entourage de Macron – selon Politico – a assuré que les efforts du président ont la bénédiction de partenaires, avec qui les contacts téléphoniques seront nombreux (avec Joe Biden bien sûr, peut-être aussi, selon Le Monde, avec Mario Draghi).

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.