Steinmeier à l’exposition : l’Allemagne est « un pays d’origine migratoire »

Steinmeier à l’exposition
L’Allemagne est un « pays d’origine migratoire »

L’accord de recrutement germano-turc a été signé il y a 60 ans. A l’occasion de cet anniversaire, le président fédéral Steinmeier nous a rappelé que cela avait profondément marqué ce pays. Il m’a fallu du temps pour l’admettre.

Selon le président fédéral Frank-Walter Steinmeier, l’Allemagne est « depuis de nombreuses années un pays d’origine migratoire ». Les pays se diversifient et s’ouvrent à travers les migrations, a souligné le chef de l’Etat lors de sa visite dans la région de la Ruhr après avoir visité une exposition de photos à Essen. La raison de la visite était la conclusion d’un accord de recrutement germano-turc il y a 60 ans.

Le sujet de la photo documentaire du photographe turc Ergun Agatay (1937-2018) est l’immigration de « travailleurs invités » de première et deuxième génération en provenance de Turquie. agatay a visité plusieurs villes d’Allemagne en 1990 et a réalisé des milliers d’enregistrements dans le monde du travail et de la vie personnelle. « Surtout, les gens peuvent apprendre dans cette exposition qu’il n’y a rien que nous devrions ignorer. » Les conditions dans lesquelles la première génération de travailleurs dits invités est arrivée étaient très difficiles. On peut aussi apprendre « qu’on a beaucoup de mal à reconnaître le fait qu’on a de l’immigration ».

Steinmeier et sa femme Elke Büdenbender ont également rencontré l’ancien mineur Osman Cinkilic lors de l’exposition. Agatay l’a photographié ainsi que les membres de sa famille à Duisburg-Walsum en 1990. Une photo de sa famille est exposée à l’exposition. Cinkilic est arrivé en Allemagne en 1972 à l’âge de 16 ans dans le cadre d’un contrat de recrutement. Il a travaillé sous terre pendant 33 ans. L’homme de 65 ans vit à Voerde dans la région du Bas-Rhin. Steinmeier a déclaré par la suite qu’il était « très impressionné » de rencontrer Cinkilic.

L’exposition intitulée « Nous venons d’ici » se déroulera jusqu’au 31 octobre au Musée de la Ruhr. Il sera ensuite présenté à Hambourg et à Berlin. A partir de novembre, le Goethe-Institut souhaite afficher les images en parallèle en Turquie. Comme troisième arrêt, une visite au club de sport germano-turc Türkiyemspor Bochum est prévue à Bochum dans l’après-midi.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.