Sans l’attaquant de la LNH Stützle contre le Danemark ?

L’attaquant de la LNH Tim Stützle sera-t-il absent? Les nouveaux venus seront-ils utilisés directement ? Avant le match du tour préliminaire de la quatrième Coupe du monde de l’équipe nationale allemande de hockey sur glace en Finlande, les problèmes de personnel étaient au centre des préoccupations.

Face au Danemark, la sélection du sélectionneur national Toni Söderholm va réussir à Helsinki aujourd’hui (15h20 / Sport1 et MagentaSport), une avancée potentiellement décisive vers la qualification pour les quarts de finale.

situation initiale

Après trois soirées de matchs vendredi, samedi et lundi et deux jours sans match, les joueurs de hockey sur glace allemands auront leur tour pour la première fois dans l’après-midi. Avec deux victoires en trois matches du tour préliminaire, l’équipe de la Fédération allemande de hockey sur glace est sur la bonne voie, mais peut encore s’améliorer. Les victoires contre la Slovaquie (2:1) et la France (3:2) se sont terminées à la différence de buts.

Adversaire

Le Danemark est dixième au classement mondial, juste derrière l’Allemagne (9e) et prétend directement dans le groupe pour une place en quart de finale. Aux Jeux olympiques, le Danemark – contrairement à l’équipe DEB – a atteint les huit derniers. Résultats précédents de l’équipe avec l’ancien professionnel de la LNH Frans Nielsen, qui a récemment gagné avec Eisbären Berlin, à Helsinki : 9:1 contre le Kazakhstan, 0:6 contre la Suisse, 2:1 contre l’Italie.

Statistiques

Les cinq derniers duels de Coupe du monde entre l’Allemagne et le Danemark depuis 2011 se sont soldés par un but d’écart, soit en prolongation, soit aux tirs au but. Seuls deux d’entre eux sont allés en Allemagne : 2019 et 2012 à 2:1 chacun.

Personnel

L’excellent attaquant de Stützle a été interrogé après une blessure lors de la victoire contre la France. L’attaquant Lukas Reichel et le défenseur Leon Gawanke, tous deux de la ligue professionnelle nord-américaine de deuxième classe AHL, n’arriveront à Helsinki que jeudi en tant que nouvelles alternatives. Qu’ils aient joué est également discutable.

C’est ce qu’a dit l’entraîneur national Toni Söderholm.

« Ils ont bien fait en équipe lors du dernier tournoi », a déclaré le Finlandais de 44 ans en pensant aux Jeux olympiques : « Ce sera un match très intense, le Danemark est assez physique, il a des joueurs plus grands. core est ensemble depuis longtemps. plusieurs années. »

Perspective

La victoire contre des équipes hors d’Italie est obligatoire vendredi (3h20 / Sport1 et MagentaSport). Dimanche, nous affronterons le Kazakhstan. La phase de groupes se termine mardi contre la Suisse. Les quatre premiers de chaque groupe accèdent aux quarts de finale.

Cour de la maison

Raimund Michel

"Tombe beaucoup. Passionné de télévision généraliste. Fan de zombies incurable. Solveur de problèmes subtilement charmant. Explorateur amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.