Sagan a mis fin à ses souffrances. En Suisse, la fin de la troisième étape – T sport – eská televize a gagné

Peter Sagan a eu une période difficile qui ne finirait jamais, mais gagner la troisième étape de son voyage autour de la Suisse lui a donné des raisons d’être optimiste. Le triple champion du monde a remporté la course par étapes Around Slovakia en septembre dernier, mais après avoir rejoint l’équipe Total Energie, il n’a pas remporté une seule victoire. Jusqu’ici.

Dans la troisième étape éclatée dans la ville de Grenchen, il a parcouru les dernières centaines de mètres de la troisième place. Cela semblait trop tôt, mais les autres sprinteurs se sont endormis et l’arrivée rapide de Bryan Coquard est arrivée trop tard. « C’était difficile pour moi de me remettre en forme parce que j’étais malade et que je n’avais pas couru pendant trois mois. Cela a juste pris du temps », a déclaré Sagan après l’étape.

Comment était la scène ?

Les six réfugiés ont été les premiers à se rendre dans la ville de garde de Grenchen, où le peloton de la course itinérante suisse s’est rendu pour la troisième fois en près de 90 ans d’histoire. Nom le plus connu ? Philippe Gilbert. Le meilleur alpiniste, du moins selon le classement des courses ? Quinn Simmons. Mais d’autres personnes avaient le plus d’endurance.

L’équipe locale Stefan Bissegger, qui, malgré ses vingt-trois ans, est déjà l’un des spectateurs les plus redoutés de l’époque et a remporté une étape en Suisse il y a un an, aspire à une autre victoire à domicile. Cela lui convient aussi, car sa saison cette année n’est certainement pas aussi excitante que celle de l’année dernière, et son équipe EF Education First-EasyPost non plus.

Team America se bat pour sa survie sur le WorldTour et doit encore se soucier d’une place parmi les dix-huit meilleures équipes du classement UCI (ainsi que BikeExchange, Israel-Premier Tech et Lotto Soudal). C’est pourquoi le directeur de l’équipe, Jonathan Vaughters, s’est enthousiasmé pendant l’étape des nouvelles de France, où ses hommes Ruben Guerreiro et Esteban Chaves ont remporté le Mont Ventoux Dénivelé Challenge, une course avec deux ascensions vers la célèbre Wind Mountain.

Bissegger pourrait ajouter à une autre victoire précieuse et être le dernier réfugié à lutter contre la pression du peloton. Sous la canicule suisse, il a essayé, mais onze kilomètres avant de terminer au centre de la montre, son temps devant la scène était terminé. L’un des coureurs du peloton encore très nombreux doit revendiquer la victoire au sprint.

Et ce pilote était Peter Sagan, qui a clairement remporté une arrivée rapide, mais aussi tardive, en se rapprochant de Bryan Coquard. Au lieu de cela, l’étape s’est terminée dans l’inconfort du pilote classé deuxième, Maximilian Schachmann, qui a chuté quatre kilomètres avant de terminer et n’a pas rattrapé le peloton de course.

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.