Premier vainqueur français du Tour cette année. Rêve d’enfant devenu réalité, Laporte rayonne




CTK

Actualisé il y a 19 minutes

La 19e étape de plat du Tour de France a été remportée par Christophe Laporte après avoir frappé un kilomètre et demi avant la ligne d’arrivée et obtenu la première victoire française dans l’édition de cette année de « Vieille Dame ». Son coéquipier Jumbo-Visma Jonas Vingaard a facilement conservé le maillot jaune de leader avant le contre-la-montre de samedi, même si son rival Tadej Pogačar a pu le dépasser de cinq secondes à la fin.

Selon les hypothèses du journal, les sprinteurs étaient censés toucher le sol aujourd’hui après les trois étapes des montagnes pyrénéennes, mais le règlement de masse classique n’a pas eu lieu. Il est entré dans la ville de destination de Cahors avec une petite avance en tant que premier groupe de trois fugueurs, et à environ 1,5 km, Laporte s’est détaché du peloton de chasse et a terminé seul pour la première victoire de sa carrière sur le Tour.

Le Français de 29 ans a gardé une cinquième victoire pour l’équipe Jumbo-Visma, qui avait non seulement le leader de la course Vingaard, mais aussi dans le green polyvalent de Wout van Aert. Une attaque sur le championnat par étapes était attendue de la Belgique aujourd’hui, mais les vainqueurs du concours aux points n’ont finalement pas couru.

« Je suis tellement heureux, je n’arrive pas à y croire. Wout m’a dit : ‘Aujourd’hui, c’est à toi’. J’étais déjà content de notre excellent travail d’équipe, mais gagner une étape sur le Tour était un rêve d’enfant devenu réalité. » dit Laporte., qui à deux étapes de la fin a sauvé l’honneur du cyclisme français. Seulement deux fois dans l’histoire, en 1926 et 1999, les pilotes nationaux sont restés sans victoire dans leurs courses « nationales ».

Jasper Philipsen de Belgique et Alberto Dainese d’Italie ont terminé deuxième après 188,5 km. Le deuxième homme en ordre de marche, Pogačar, qui a pratiquement perdu tout espoir de conserver sa victoire de deux ans plus tôt jeudi, cinquième sprint. Diviser le peloton a vu le peloton franchir la ligne d’arrivée cinq secondes devant Vingaard du Danemark, mais après que les organisateurs aient donné à l’ensemble du peloton un temps égal derrière Laporte, la perte était encore de 3:26 minutes.

Environ 30 km après le départ, l’étape a été arrêtée pendant environ cinq minutes par des protestations sur la piste. Pour la même raison, la 10e étape du Tour de cette année a été annulée la semaine dernière.

Avant la fin des traditionnelles célébrations à Paris, le contre-la-montre de 40,7 km de samedi déterminera l’ordre général de la course. « Je suis parti en piste en avril. Les dix premiers kilomètres ont été assez techniques, en fait c’est un test de temps technique global. Je vais tout donner et j’espère que ce sera suffisant pour la victoire au général », a déclaré Vingaard.

Tour de France cycliste par étapes – 19ème étape (Castelnau-Magnoac – Cahors, 188,5 km) :

1. Laporte (Fr./Jumbo-Visma) 3:52:04, 2. Philipsen (Belg./Alpecin-Deceuninck), 3. Dainese (It./DSM), 4. Sénéchal (Fr./Quick Step-Alpha Vinyl), 5. Pogačar (Slovénie/SAE Team Emirates), 6. Capiot (Belg./Arkéa-Samsic), 7. Groenewegen (Pays-Bas/BikeExchange-Jayco), 8. Hofstetter (Fr./Arkéa-Samsic) , 9 .Mezgec (Slovénie/BikeExchange-Jayco), 10. Ewan (Autriche/Lotto-Soudal) tous -1.

Ordre courrant: 1. Vingeard (Dan./Jumbo-Visma) 75:45:44, 2. Pogačar -3:21, 3. Thomas (Brit./Ineos Grenadiers) -8:00, 4. Gaudu (Fr./Groupama-FDJ ) -11h05, 5. Quintana (Col./Arkéa-Samsic) -13h35, 6. Meintjes (JAR/Intermarché-Wanty-Gobert) -13h43, 7. Vlasov (Rus./Bora-hansgrohe) -14h10, 8. Bardet (Fr./DSM) -16h11, 9. Lucenko (Kaz./Astana-Qazaqstan) -20h24, 10. A. Yates (Brit./Ineos Grenadiers) -20 : 32.

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.