Prague installe un nouvel abri à l’arrêt de bus. L’espace publicitaire remplacera les panneaux LCD

La Prague Capital Technology Company a remplacé les premiers arrêts sur les arrêts des transports publics, qui étaient auparavant exploités par la société JCDecaux. Comme l’ont déclaré jeudi le maire de Zdeněk Hřib (Pirates) et le directeur de l’entreprise Tomáš Jílek, leurs plans d’administration et d’appel d’offres pour les opérateurs d’espaces publicitaires aux arrêts de bus devraient être repris par les sociétés de transport, voici les détails.

La société française JCDecaux exploite des centaines d’abris dans la métropole dans le cadre d’un contrat de 1994, en échange de leur fourniture et de leur entretien, et la ville peut y louer des publicités. Le contrat expire fin juin de cette année, la direction de la ville a décidé d’acheter les meubles eux-mêmes.

Le premier échange d’arrêt à Prague 13 commence fin novembre et est responsable de la Prague Capital Technology (THMP).

« D’ici la fin de l’année, si le temps le permet, nous voulons remplacer 20 à 30 abris. Nous prévoyons de remplacer environ 250 à 300 abris pour le premier semestre de l’année prochaine », a déclaré Tomáš Novotný, vice-président du conseil d’administration de THMP. , lors d’une présentation des abris nouvellement installés à Prague 13 un jeudi. . Au début de l’année prochaine, selon lui, des échanges doivent être envisagés, en plus de Prague 13, notamment Prague 4 et Prague 5.

À partir de janvier, selon Jílek, l’entreprise doit recevoir 15 abris de fournisseurs chaque semaine. Il a ajouté qu’une mise à pied standard coûterait environ 350 000 couronnes sans pièces de rechange et que d’autres équipements et installations, y compris la construction de fondations, représenteraient 100 000 couronnes.

Le gouvernement de la ville s’attend également à ce que 200 à 300 espaces publicitaires dans les abris remplacent les panneaux LCD, qui contiendront des informations sur les événements culturels ou sportifs et, en cas d’événements imprévus, les rapports du centre de crise municipal.

Jílek a ajouté que la capitale technologique de Prague gère temporairement les nouveaux arrêts, mais devrait être reprise par des sociétés de transport. « Jusqu’à présent, les conditions ont été négociées avec la société de transport, aucune autre alternative n’a été envisagée », a-t-il déclaré. « Personnellement, je pense que les abris devraient être repris par les sociétés de transport, qui se feront ensuite concurrence pour les personnes qui y feront de la publicité », a ajouté Hřib.

L’état de la concurrence des opérateurs publicitaires n’est pas encore connu, mais selon Jílek, on s’attend à ce que l’espace publicitaire soit réduit de 65 %. Hrib a précédemment déclaré que la ville n’avait pas l’intention d’inclure des restrictions sur la condition des entreprises ayant des problèmes juridiques avec les marchés publics. Cela pourrait s’appliquer à JCDecaux, qui a été pénalisé cette année en lien avec des espaces publicitaires dans le métro.

« Si l’entreprise est interdite ou détenue par un membre du gouvernement, ou quelle que soit la loi, c’est un conflit d’intérêts, elle ne peut évidemment pas remporter le contrat. Mais sinon, cela se fera selon des critères qui seront publiés de manière transparente. Nous ne penserons à rien d’autre », a déclaré le maire.

À l’avenir, le nombre de refuges devrait encore être augmenté, ce qui, selon Jílek, est réservé aux contrats avec les fournisseurs. « Les quartiers de la ville pourront également demander des abris dans lesquels ils ne sont jamais allés auparavant. J’espère vraiment qu’après avoir remplacé près de 700 abris, nous devrons également remplacer les anciens abris en fil de verre que vous pourriez rencontrer en banlieue », Hřib Jílek a ajouté que des meubles supplémentaires seront également installés sur la nouvelle ligne de tramway.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *