Pécresse remporte les primaires des Républicains, Ciotti échoue

Au deuxième tour de samedi, Valérie Pécresse a battu le président du conseil régional des Alpes-Maritimes sur la Côte d’Azur, rik Ciotti, par une marge de 60,9 à 39 %. Ciotti a immédiatement félicité son partenaire gagnant et s’est engagé à soutenir la prochaine élection présidentielle, ont rapporté les médias.

Pécresse, 44 ans, a déclaré qu’elle était « un tiers Thatcher et deux tiers Merkel ». Selon un agent de l’AFP, il détient l’aile la plus libérale du parti de droite et est légèrement plus modéré que Ciotti.

La campagne promet de réduire de moitié le nombre de titres de séjour pour les migrants hors Union européenne ou d’interdire aux femmes accompagnant leurs enfants de porter le foulard lors des voyages scolaires.

Pécresse a le potentiel d’atteindre les électeurs de centre-droit, qui s’appuient fortement sur l’actuel président Emmanuel Macron. Mais il devra chercher le soutien d’électeurs plus conservateurs qui nomment des candidats plus de droite.

Jusqu’à présent, les sondages suggèrent que Pécresse remportera un maximum d’environ 11 % des voix lors des élections d’avril, ce qui lui laisse peu de chance d’atteindre le second tour. Les sondages d’opinion sont en faveur de l’actuel président Macron. Marine Le Pen, à la tête de l’extrême droite Association nationale (RN), est considérée comme la challenger.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.