Macron défend son mandat, il veut être président même pour les électeurs de droite

Renouveler: 24/04/2022 23:13
Délivré par:

Paris – Emmanuel Macron a été réélu aujourd’hui président de la France. Les projections des médias français lui ont donné une victoire assez convaincante avec environ 58 % des voix. Sa rivale d’extrême droite, Marine Le Pen, qui a remporté environ 42 % des voix, a reconnu sa défaite. Il qualifie toujours sa performance de victoire retentissante et dit qu’il a l’intention de continuer à combattre Macron, en particulier lors des élections législatives de juin. Macron a déclaré dans son discours de victoire qu’il voulait être président même pour les partisans de l’extrême droite, qui a enregistré aujourd’hui son meilleur résultat dans l’histoire de la France moderne. Plusieurs dirigeants européens et mondiaux ont félicité le président français pour sa réélection.

« Je pense à ceux qui ont voté pour Marine Le Pen (…), car désormais je ne suis plus candidat d’un côté, mais président de tous. Je sais que beaucoup de nos concitoyens votent aujourd’hui pour l’extrême droite et aussi la colère et la dissidence, qui les font voter pour ce projet, ils veulent des réponses. C’est ma responsabilité », a promis Macron dans un discours post-électoral sous la Tour Eiffel.

« Je continuerai à me battre pour la France et la France », a déclaré Le Pen, qui a concédé sa défaite environ 20 minutes après l’annonce des premières projections. « La grande bataille des élections législatives vient de commencer », a-t-il ajouté, faisant référence aux élections législatives prévues en juin.

Le deuxième tour de l’élection présidentielle d’aujourd’hui s’est accompagné d’une très faible participation électorale, avec plus de 70 % des électeurs qui se sont rendus aux urnes, le plus bas depuis 1969. Selon les observateurs, de nombreuses personnes n’étaient pas satisfaites des choix du second tour, et beaucoup ont voté pour Macron juste à cause de ça, pour empêcher la droite de gagner.

Peu de temps après la publication des premières projections, les chefs des institutions de l’Union européenne et les dirigeants de plusieurs pays européens ont félicité Macron pour sa réélection. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré qu’elle attendait avec impatience la poursuite de la « grande coopération », et le Premier ministre britannique Boris Johnson a dit la même chose. Le président du Conseil européen, Charles Michel, a déclaré que le bloc européen pouvait compter sur le rôle actif de la France dans les « temps tumultueux » des cinq prochaines années, le Premier ministre italien Mario Draghi qualifiant les résultats des élections françaises de bonne nouvelle pour l’Europe. Les électeurs d’Emmanuel Macron ont envoyé un signal pro-européen clair, estime le chancelier allemand Olaf Scholz.

Le Premier ministre tchèque Petr Fiala a également félicité Macron, selon lui, la République tchèque est intéressée à développer des relations mutuelles. Le résultat a également été salué par le chef de la diplomatie tchèque, Jan Lipavsk, qui a espéré le courage de Macron dans ses cinq années de service en France et en Europe. Selon lui, les défis de la guerre en Ukraine au changement climatique doivent être relevés.

La réélection de Macron a également été saluée par le président slovaque Aputová, le Premier ministre Eduard Heger et le chef de la diplomatie Ivan Korčok.

Une réaction rapide est également venue des politiciens français, avec le radical de gauche Jean-Luc Mélenchon, qui a terminé troisième au premier tour des élections, critiquant Macron comme le président élu avec le plus faible nombre de voix de l’histoire de France et appelant la France à ne pas abandonner. dans leur lutte. En revanche, la droite ric Zemmour a fait l’éloge de Le Pen.

Des manifestations ont éclaté dans plusieurs grandes villes françaises après l’annonce des résultats attendus de l’élection présidentielle. Dans le centre de Paris, selon les médias, la police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants mécontents du résultat, comme ils l’ont fait à Rennes, où les manifestants ont incendié des barricades dans les rues. Des manifestations de plusieurs centaines de personnes ont également été signalées depuis Marseille, Toulouse, Lyon, Nantes et Strasbourg.

Élection présidentielle française

Lorraine Mathieu

"Pionnier du café. Analyste. Passionné de musique généraliste. Expert du bacon. Organisateur dévoué. Ninja incurable d'Internet. Entrepreneur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.