Lyon contre Monaco en France : Boateng, le rocher de l’Olympique – Sports

Alors que la chaleur du jeu s’évaporait lentement, les deux Allemands se sont retrouvés avec une grande solidarité dans le rond central. Jérôme Boateng et Alexander Nübel, anciens champions du monde et anciens challengers de Manuel Neuer, ont fait une rapide analyse juste après le coup de sifflet final du duel français entre Lyon et Monaco. Ils se connaissaient depuis leurs jours ensemble à Munich, mais cette fois il y avait peu de mots entre les adversaires.

Il ne fait aucun doute que Boateng est sorti victorieux aujourd’hui avec son nouveau club : par 2-0 (0-0), Lyon a dépassé le club du classement – l’Olympique désormais cinquième, Monaco septième, l’écart avec les grands leaders Paris Saint-Germain.

Il est rare d’avoir un grand rassemblement d’anciens de la Bundesliga

Mais ce n’est qu’une partie de l’histoire de ce jeu. L’autre est qu’il est rare qu’un grand rassemblement d’anciens de la Bundesliga en Ligue 1. Huit émigrés du football allemand ont pris part à 90 minutes au Stade Olympique, si l’on compte les entraîneurs Peter Bosz (Lyon) et Niko Kovac (Monaco) . Autres participants en plus de Boateng et Nübel : Kevin Volland (anciennement Hoffenheim et Leverkusen), Ismail Jakobs (Cologne), Xherdan Shaqiri (Bavière) et Julian Pollersbeck (HSV).

Le gardien de but Pollersbeck, 27 ans, a déménagé à Lyon en 2020 et fait maintenant ses débuts dans la formation de titulaire en France alors que le gardien de but régulier Anthony Lopez a été licencié pour un carton rouge. A l’image du Nübel (six parades), les champions d’Europe U21 2017 ont vécu de bons moments – mais, au final, la presse sportive française a regardé la performance de Boateng avec un émerveillement absolu. « Comme une pierre » est celui derrière, jugé LÉquipe sur la conférence la plus influente du joueur de 33 ans depuis son arrivée de Munich cet été.

En fait, Boateng a une fois de plus démontré toutes les compétences qui le distinguent : jeu d’ouverture, anticipation dans les duels, compétences de balle, vitesse à pas de géant. Les Monégasques avec leur séquence offensive autour de Volland et Wissam Ben Yedder ne l’ont jamais dépassé avec insistance. Volland s’est présenté avec deux occasions de moins, devant quitter le terrain prématurément à la 71e minute après une récente prestation impressionnante. Même pour le défenseur Jakobs, c’était juste suffisant pour la mi-temps après avoir été remplacé.

« Lyon est un vainqueur mérité », a admis Kovac après six matchs sans défaite, son équipe n’a pas pu faire grand-chose avec le football physique habituel de Kovac cette fois-ci. L’entraîneur, qui vient d’avoir 50 ans, a semblé impressionné par son équipe : « J’ai trouvé l’Olympique fort l’année dernière, mais maintenant ils ont recruté plus de bons joueurs ». L’ancien entraîneur munichois pourrait être le Suisse Shaqiri et le Brésilien Emerson, venus de Chelsea, ainsi que le défenseur Boateng à l’époque.

Le fin pied lyonnais Lucas Paqueta, rendu compétitif par Bosz avec un traitement de faveur, s’est également avéré décisif dans le match : il a envoyé l’international brésilien en journée de match quelques heures seulement après son retour d’un match international dans la plus profonde amazonie (4-1). Uruguay à Manaus) Sieste à l’hôtel pendant que l’équipe se promenait. « C’était un vrai risque de l’utiliser après ces difficultés », a déclaré l’ancien entraîneur du BVB, « mais cela s’est bien passé. »

Après son remplacement, Paqueta s’est présenté comme chauffeur et a ensuite été nommé « responsable du démontage » pour son court travail (Équipe) célébrant contre la tactique défensive de Monaco. Tout comme les visiteurs ont montré plus d’initiative grâce à Volland, le milieu de terrain a pris les commandes en seconde période. Sa passe en profondeur pour son partenaire Léo Dubois a commencé la scène où il y a eu un penalty à la 75e minute (Toko Ekambi du Cameroun a marqué 1-0). Peu avant la fin, Paqueta a ensuite centré pour Emerson du côté gauche, ce qui a donné à Jason Denayer 2-0 (90e).

Le défenseur de Lyon Belgique a ensuite rendu hommage à Paqueta sur Canal+ : « C’est un très bon joueur. A chaque fois qu’il entre sur le terrain, il fait la différence pour nous individuellement. » Boateng a également partagé cet éloge : « Paqueta a joué au Brésil hier, puis cette performance ici aujourd’hui, c’était génial », a déclaré le défenseur. « Avec cette victoire, nous sommes de retour devant, aujourd’hui s’est bien passé – aussi parce que nous n’avons pas encaissé de but. » Et lui-même y a participé.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.