L’UE optimiste quant aux progrès « positifs » des négociations avec l’Iran

QUE L’Union européenne (UE) s’est montrée plus optimiste ce vendredi quant à un accord nucléaire avec l’Iran, après que les efforts pour relancer l’accord de 2015 se soient détériorés ces derniers mois.

Ce vendredi, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, a déclaré que la récente mission européenne à Téhéran, dirigée par le diplomate Enrique Mora, avait fait des progrès « assez positifs » sur le rétablissement des pourparlers avec le régime iranien après deux mois sans progrès.

« Ces choses ne peuvent pas être résolues du jour au lendemain. Disons que les négociations ont été bloquées et maintenant elles ont été débloquées », a déclaré Borrell cité par Reuters en marge de la réunion du G7, ajoutant qu’il y avait des perspectives de « parvenir à un accord final ».

Le chef de la diplomatie de l’UE a également souligné que la base de l’accord, qui consiste à lever les sanctions sur l’économie iranienne, avait été convenue en mars.

Du côté iranien, le ministre des Affaires étrangères Hossein Amirabdollahian a déclaré que le voyage d’Enrique Mora avait aidé à reconstruire un dialogue sain. « Un bon accord durable est à portée de main si les États-Unis prennent des décisions politiques et honorent leurs engagements », a-t-il déclaré.

L’accord de 2015 que l’UE et les États-Unis tentent de rétablir permet la levée des sanctions sur l’économie iranienne, via un contrôle régulier de l’arsenal nucléaire du pays et des restrictions sur l’enrichissement d’uranium et la capacité de stockage.

Cependant, l’ancien président américain Donald Trump a unilatéralement retiré l’accord, arguant que l’Iran continue de produire des armes nucléaires, augmentant considérablement les tensions entre les deux pays.

La France, la Grande-Bretagne, les États-Unis, l’Allemagne et l’Union européenne ont tenté de relancer l’accord, mais l’Iran est intransigeant dans sa proposition de retirer le Corps des gardiens de la révolution islamique de la liste américaine des entités terroristes. La Russie est également partie au traité et, dans le contexte de la guerre en Ukraine, des conditions supplémentaires rendent difficile la réalisation du compromis.

Interrogées par Reuters, des sources diplomatiques françaises et américaines n’ont pas semblé convaincues de la possibilité que les États-Unis renoncent à la question de la liste des entités considérées comme terroristes, et ont souligné l’incertitude de parvenir à un accord satisfaisant toutes les parties.

Lire aussi : L’accord sur le nucléaire iranien « loin d’être conclu », selon Washington

News by the Minute nominé pour les Marketeer Awards

QUE Nouvelles par minute fait partie des nominés pour l’édition 2022 Prix ​​du marketeurdans la catégorie médias numériques. Le vote dure jusqu’au 31 mai.

Pour nous aider à gagner, il vous suffit d’accéder au site de l’initiative hébergé par le magazine Commerçanten cliquant iciet continuez en remplissant le formulaire, en sélectionnant Nouvelles par minute dans la catégorie médias numériques puis formaliser le vote. Merci pour votre préférence !

Soyez toujours le premier informé.
Le Consumer Award et le Five Star Award pour la sixième année consécutive pour la presse en ligne.
Téléchargez notre application gratuite.

Télécharger l'AppleStore

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.