Les volleyeurs tchèques triomphent en Ligue Europa, les femmes ne suffisent pas pour la France en finale

Le volleyeur tchèque remporte la Ligue Europa après 18 ans. Les vainqueurs des deux dernières années de compétition ont battu la Turquie lors de la finale de dimanche 3:1 après des sets de 25h21, 25h22, 21h25 et 27h25. Leurs représentants n’ont pas bien fait, en finale contre la France ils ont clairement perdu 0:3 à Orléans après des sets de 22h25, 25h27 et 14h25.

Les joueuses de volley-ball n’ont pas répété leurs victoires dans les compétitions représentatives de 2012 et 2019. Cependant, leur participation à la finale leur a suffi pour se qualifier pour les éliminatoires de la Ligue des Nations qui se joueront fin juillet en Croatie.

Les volleyeurs tchèques ont disputé le Final Four après quatre ans. En 2018, ils ont perdu contre l’Estonie dans la course au trophée gagnant. Ils sont allés en finale dimanche à Varaždin, en Croatie, mieux lotis et ont remporté le premier set, où l’entraîneur Jiří Novák a donné une chance aux joueurs polyvalents Jakub Indra et Marko tol et aux flûtes à bec Luboš Bartůňek et Jiří Srbo. Avec un service direct, les Tchèques ont sauté à 20:16 et, grâce à leur combativité en défense et à leur patience en attaque, ont confortablement gagné 25:21.

Dans le deuxième set, les joueurs tchèques n’ont pas bien servi et ont eu du mal à maintenir la combinaison rapide de la Turquie. Les champions en titre ont mené la majeure partie du set. Cependant, à 21:17 en leur faveur, le deuxième marqueur de la Serbie a commencé à servir au service et la défense a rattrapé son retard, ce qui a entraîné un revirement rarement vu à 23:21 pour les Tchèques.

Au final, les Tchèques ont réussi à convertir le ballon dans le premier set, même s’ils ont dû attendre un bon moment. Le Turc a fait vérifier la voiture sifflante par l’arbitre vidéo, mais il n’a pas été en mesure d’évaluer la situation, au grand dam de l’entraîneur turc, le verdict initial demeure.

A l’entame du troisième set, la Turquie a eu l’air surprise, mais les volleyeurs tchèques n’en ont pas profité pour prendre une avance de plus de trois points à cause d’un mauvais service. Au final ça n’a pas suffi. Les volleyeurs turcs ont progressivement floppé et sont passés de 16h17 à 20h17 avec une série de soumissions et de blocages. Ce faisant, ils ont brisé l’élan en leur faveur et forcé le match à reprendre.

Dans le quatrième set, les volleyeuses tchèques ont de nouveau pris les devants, menant 16:12. Mais ensuite, ils ont commis quelques erreurs, la Turquie a progressivement pris les devants à 23:22 et a fait danser son groupe de supporters dans une salle autrement vide. Cependant, les Tchèques n’ont pas autorisé de tie-break. Ils ont de nouveau pris une avance étroite, et lorsque le droitier Adam Zajíček a envoyé le ballon au-dessus du filet avec une gauche non conventionnelle, ils avaient gagné leur troisième balle de match. Martin Licek en a fait un as pour la ceinture.

« Incroyable, que dire de plus. Je suis content que nous ayons réussi à le faire aujourd’hui et que nous ayons de l’or », s’est-il réjoui lors de l’enregistrement pour les médias.

Le leader de l’équipe tchèque est Jan Galabov, qui attaque avec un taux de réussite de plus de 70 % et marque un total de 21 points.

« C’est une émotion indescriptible. Avant ce match, nous n’avions pas vraiment d’espoir de pouvoir le faire, mais nous l’avons fait sur ce terrain. Quelques éléments tactiques nous ont aidés et nous avons réussi à gagner. Nous n’avons rien à perdre. , la Turquie est un favori absolu. Peut-être qu’on a mieux joué et qu’on pourrait s’affronter », a déclaré le balayeur tchèque. Il était secondé par deux joueurs polyvalents qui ont obtenu plus de dix points.

Les joueurs tchèques, comme leurs coéquipiers de l’équipe nationale, auront une chance dans la Challenger Cup, qui est une qualification pour l’élite de la Ligue des Nations. Le tournoi masculin sera organisé par la Corée fin juillet.

La France domine le jeu

Les joueurs locaux de volley-ball d’Orléans sont mieux entrés dans le match et ont remporté six des sept premiers échanges. Les joueuses de volley-ball tchèques ont cassé de nombreux services, mais elles n’ont réussi à effacer un déficit de sept points qu’en égalisant à 18:18 lorsque la remplaçante Denisa Pavlíková a servi. Cependant, la fin appartient aux représentants du coq gaulois.

Toujours dans le deuxième set, l’équipe féminine de l’entraîneur grec Jannis Athanasopoulos a dû rattraper son retard. Dans une seconde mi-temps tendue marquée par une déclaration controversée de l’arbitre allemande Oana Cristina Fortuová, les volleyeuses tchèques ont atteint le point de consigne à 24:23, mais les Françaises l’ont paré puis leur joueuse la plus prolifique, Lucille Gicquelová, a pris le relais, les envoyant pour mener deux sets.

Dans le troisième set, les représentants des hôtes ont rapidement sauté à un écart de sept points. Les Tchèques étaient proches de 10:13, mais ils ont ensuite arrêté de faire si bien et ont clairement perdu.

« Malheureusement, nous ne nous sommes pas battus jusqu’à la fin du troisième set. La France a montré qu’elle jouait fort au volley-ball à domicile. C’est super et nous remporterons une médaille. J’espère que celle d’argent nous conviendra aussi », regrette la libéro tchèque Veronika Dostálova, qui a remporté les Tchèques il y a trois ans.

Les Françaises ont été nettement plus prolifiques en attaque tout au long du match. Sous les couleurs tchèques, seule Gabriela Orvošová, polyvalente à onze points, compte plus de dix points.

Le point culminant de cette année pour les volleyeurs tchèques viendra plus tard. Ils se qualifieront pour les Championnats d’Europe en août et les Championnats du monde à l’automne.

Finale de la Ligue Européenne de Volleyball à Varaždin (Croatie) :

Turquie – République Tchèque 1:3 (-21, -22, 21, -25)

Arbitres : Herbik (Pol.), Boris (It.). Durée : 121 minutes. Public : 1000.

Composition et points de la République tchèque : Licek 10, Zajíček 7, Indra 12, Galabov 21, Sedláček 2, Bartůněk 1, libero Moník – otola 16, Serbie 1, Polák 2, pulák.

La plupart des points pour la Turquie : A. Lagumdzija 19, M. Lagumdzija 11, Savas, Bayram et Gülmezoglu 9.

Finale de la Ligue Européenne de Volleyball Féminin à Orléans (France) :

France – Tchèque 3:0 (22, 25, 14)

Arbitres : Fortuová (Allemagne), Robles García (Espagne). Durée : 86 minutes. Téléspectateurs : 2 174.

Composition et points de la République tchèque : Faltínová 5, Jehlářová 4, Orvošová 11, Mlejnková 6, Trnková 5, Valková, libéro Dostálova – Pavlíková 1, Grabovská, Svobodová 1, Bukovská, Blažková.

Le plus de points de la France : Gicquel 20, Sylves 12, Cazaute 11.

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.