Les Ukrainiens veulent d’abord rentrer chez eux

Friedhelm Julius Beucher est président de l’Association allemande des sports pour handicapés. (Image : dpa)
(Photo : Jens Buttner/dpa-Zentralbild/dpa)

Pékin – Les athlètes ukrainiens peuvent rentrer chez eux après les Jeux paralympiques, mais ne retourneront pas dans leurs appartements et maisons.

« Ils savent qu’ils ne peuvent pas aller dans une zone de guerre », a déclaré le président Friedhelm Julius Beucher de l’Association allemande des sports pour handicapés (DBS) au bureau de presse allemand : « Ils iront probablement d’abord ensemble dans un logement dans une autre partie du pays. Bien sûr, beaucoup de choses changent chaque jour. Mais mon coprésident m’a dit : « C’est probablement notre façon de faire. »

Après on verra comment ça se passe. « Nous voulons vraiment aider et trouverons la meilleure façon de le faire », a promis Beucher : « Il s’agit de voitures, il s’agit d’espaces de vie, tout est instable. » De plus, il existe déjà de telles offres de la part des parents qui enregistrent. La championne paralympique Verena Bentele a été récompensée pour accueillir les athlètes.

« La direction de l’équipe de France a proposé à l’Ukraine de venir en France avec toute l’équipe », a déclaré Beucher : « Mais beaucoup d’entre eux veulent rester en Ukraine. Bien sûr, il faut voir dans quelle mesure c’est possible. »

© dpa-infocom, dpa:220313-99-498081/3

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.