Les talibans interdisent aux femmes d’apparaître dans les programmes de divertissement

Les femmes ne seront pas autorisées à apparaître dans les séries télévisées en Afghanistan en raison des nouvelles restrictions imposées aux médias par les talibans lors du dernier recul des libertés des femmes depuis que le groupe militant a pris le pouvoir il y a trois mois.

Tous les drames, feuilletons et programmes de divertissement mettant en scène des femmes sont interdits, selon les directives gouvernementales publiées dimanche aux diffuseurs.

Le ministère de la propagation de la vertu et de la prévention du vice a publié huit directives sur ce qui peut être diffusé, les premières restrictions imposées au réseau médiatique du pays.

Parmi les consignes, les présentateurs de presse doivent désormais porter le hijab à l’écran. De même, les hommes à l’écran doivent porter des « vêtements appropriés », bien que les directives ne précisent pas quels types de vêtements sont considérés comme « appropriés ».

Le ministère a ajouté que les films contraires à la loi islamique et aux valeurs afghanes ne devraient pas être diffusés, ni les films étrangers et nationaux qui « promeuvent la culture et les valeurs étrangères ».

Les règles stipulent également que les programmes de divertissement et de comédie « ne doivent pas être basés sur l’insulte d’autrui » ou « l’insulte à la dignité humaine et aux valeurs islamiques ».

Enfin, les émissions télévisées représentant « un prophète et son voisin » ne devraient pas être diffusées, a-t-il déclaré.

Sous le précédent gouvernement taliban – qui a régné de 1996 à 2001 – la télévision était interdite, de même que la plupart des autres formes de médias.

Les nouvelles règles strictes de lundi sur les médias surviennent malgré les promesses des talibans selon lesquelles ils seront plus modérés dans leur exercice du pouvoir cette fois-ci.

Les talibans ont pris le pouvoir en Afghanistan à la mi-août, lorsque les États-Unis et leurs alliés occidentaux ont retiré leurs troupes. Les femmes et les filles ont rapidement reçu l’ordre de ne pas aller au travail et à l’école, et les restrictions à l’écoute de la télévision ont encore limité les libertés des femmes sous le nouveau régime.

Lorsqu’un groupe de femmes a protesté contre l’annonce du gouvernement exclusivement masculin à Kaboul en septembre, des combattants talibans les ont battues avec des fouets et des bâtons.

En octobre, CNN a parlé à des femmes de Kaboul qui sont retournées dans les espaces publics après être restées à l’intérieur pendant les premières semaines incertaines du régime taliban.

Mais les dernières décisions des talibans dans les médias montrent que la présence des femmes dans la vie publique est toujours précaire.

* (Texte traduit. Cliquez ici lire l’original).

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.