Les copains de glace ont également battu le Canada après avoir été menés trois fois – TOP ONLINE

L’équipe nationale d’entraîneurs de Patrick Fischer a impressionné dans l’ensemble. Les performances mitigées de la semaine dernière en 3:2 contre le Kazakhstan (mardi) et en 5:3 contre la Slovaquie (mercredi) ont été oubliées. Sa discipline était bonne cette fois-ci, bien que Timo Meier ait de nouveau battu le Suisse pendant cinq minutes après seulement 224 secondes. Meier a pris ce penalty de bonne humeur – et c’est resté son seul temps contre la Suisse jusqu’à la 52e minute. L’intention d’être tout aussi dur et agressif que lors du premier match, mais de se comporter un peu plus astucieusement et intelligemment, a été réalisée.

La Suisse se tourne vers Siegesstrasse dans la deuxième section. Nico Hischier a donné l’avantage à la Suisse pour la première fois à la 27e minute avec un deuxième but en avantage numérique (4:3). La Suisse a de nouveau convaincu avec une majorité et a marqué deux buts sur trois occasions de jouer en force. Avant de concéder un but pour porter le score à 3:4, le Canada n’avait pas été en mesure de capitaliser sur sa meilleure phase au début de la deuxième demie.

La Suisse a pris les devants à la 27e minute, mais elle a jeté les bases du succès dans une première mi-temps folle. La Suisse a réussi sa première brillante performance en dépassant facilement un déficit de cinq minutes dès le début et aurait même pu prendre les devants avec un homme de moins sur la glace (deux grosses occasions).

Défenseur à trois buts

Surtout, la Suisse a accepté le fait que le match ne se soit pas du tout bien passé pour elle au début. Le premier but de la Suisse (par Nico Hischier) a ensuite été écarté (arbitrage vidéo). Cette décision pourrait être l’inverse. Ensuite, la Suisse a pris du retard à trois reprises – et a pu réagir immédiatement à trois reprises. 59 secondes après 0:1, 82 secondes après 1:2 et 48 secondes après 2:3, la Suisse a de nouveau réussi à égaliser. Michael Fora (1:1) et Jonas Siegenthaler (3:3) ont marqué leurs premiers buts en Coupe du monde. Entre les deux, Dean Kukan (2:2) a également marqué, tout comme Fora et Siegenthaler, un défenseur.

Mais ces derniers temps, les attaquants suisses ont aussi montré leur grande classe. Nico Hischier à 4:3 et Pius Suter à 5:3 ont remporté la victoire, montrant pourquoi ils ont régulièrement mis en place des accents offensifs dans la Ligue nationale de hockey. Timo Meier a prolongé l’avance à 6:3 avec un tir au but. Leonardo Genoni a également impressionné contre la Suisse, bien que le gardien des champions ait concédé deux buts en première mi-temps, ce qui aurait dû le contrarier. Mais Genoni, qui était devant le but pour la troisième fois lors du cinquième match (et devrait être le numéro 1 pour le reste du tournoi), a conservé son mauvais départ et a dégagé son sang-froid habituel après la première mi-temps.

Contre la France dimanche

A noter également : Andres Ambühl a disputé son 120e match de Coupe du monde et est en tête de ce classement « éternel » devant le légendaire défenseur allemand Udo Kiessling. Ambühl est également confiant dans son record de jeu, bien qu’il ne puisse pas marquer de points. Mais il a travaillé aussi fort que jamais et a provoqué à deux reprises un penalty canadien.

Pour la Suisse, la Coupe du monde se poursuit contre la France dimanche soir. Pourtant, force est de constater que la Suisse affrontera l’Allemagne pour une victoire de groupe mardi matin (11h20). La victoire contre l’Allemagne garantit à Eisgenossen la première place après les préliminaires – quelle que soit la fin du match contre la France.

Le grand défi pour l’équipe suisse dans les jours restants de la Coupe du monde est de pouvoir performer comme elle l’a fait contre le Canada à chaque match – même si désormais il n’y aura plus jamais deux jours de repos d’affilée. Dans la première moitié de la Coupe du monde, la courbe de forme a considérablement chuté après des départs réussis contre l’Italie et le Danemark. Cela ne doit plus se reproduire en deuxième semaine avec les quarts de finale, les demi-finales et les finales à partir de jeudi.

Évaluation:

1. Suisse 5/15 (25:10). 2. Canada 5/12 (25:14). 3. Allemagne 5/12 (18:12). 4. Danemark 5/9 (14:9). 5. Slovaquie 5/6 (13:17). 6. France 5/5 (8:12). 7. Italie 1/5 (9:24). 8. Kazakhstan 5/0 (10:24).

Raimund Michel

"Tombe beaucoup. Passionné de télévision généraliste. Fan de zombies incurable. Solveur de problèmes subtilement charmant. Explorateur amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.