Les ambassades du Portugal et du Brésil célébreront le 200e anniversaire de l’indépendance du Brésil dans le monde entier

La nouvelle a été présentée par trois coordinateurs du programme de commémoration, l’un du côté portugais, l’ambassadeur Francisco Ribeiro Telles, et deux personnes du Brésil, les ambassadeurs George Prata et Gonçalo Mourão, nommés par leurs pays respectifs, dans une interview conjointe avec Lusa, en Lisbonne. . .

Les deux coordinateurs du programme de commémoration du bicentenaire de l’indépendance se sont rendus à Lisbonne dans le cadre de la deuxième visite officielle du ministre brésilien des Affaires étrangères Carlos Alberto França au Portugal en début de semaine.

La méga-opération diplomatique entre les deux pays vise non seulement à célébrer les deux siècles d’indépendance du Brésil, mais aussi les « bonnes relations » entre les deux pays, notamment avec des organisations telles que l’ONU, l’UNESCO, la Communauté portugaise -Pays parlants (CPLP) et l’Organisation Ibero -L’Amérique, qui les a impliqués d’une manière ou d’une autre dans l’événement, est décrite.

La « coopération » des deux pays pour le bicentenaire, « parce que c’est un exemple pour le monde », ne doit pas seulement servir au Portugal et au Brésil, a précisé George Prata.

« L’idée est que ce partenariat soit le plus large possible, non seulement dans d’autres pays, mais aussi dans les organisations internationales », a-t-il déclaré.

Avec l’Organisation ibéro-américaine, l’objectif « est de faire tout ce qu’il faut pour célébrer la Journée de la langue portugaise » [05 de maio] et aussi un séminaire, où sont discutées les relations d’aujourd’hui, basées sur le passé » entre le Portugal et le Brésil.

En effet, « pour l’Amérique hispanique, nous sommes un exemple, le Brésil et le Portugal ont de très bonnes relations, que parfois les pays hispanophones n’ont pas avec leur ancienne métropole ».

Avec la CPLP, Gonçalo Mourão a déclaré avoir discuté avec le secrétaire exécutif de l’organisation, Zacarias da Costa, de la possibilité « d’organiser un séminaire autour de la célébration du bicentenaire du Brésil sur l’importance de la langue portugaise ».

L’ambassadeur Francisco Ribeiro Telles lui-même a commencé par souligner que la coordination portugaise pour le bicentenaire de l’indépendance du Brésil découlait d’une invitation de ce pays, qui a expliqué, dans une lettre au ministre portugais des affaires étrangères, la volonté que ce pays s’associe aux célébrations .

« Cela montre le privilège de l’indépendance. Il n’y aura pas deux pays dans le monde aujourd’hui qui fêteront deux siècles comme le nôtre », a déclaré le diplomate portugais.

D’une réunion des chefs de la diplomatie des deux pays mardi dernier, cette semaine, la décision est venue de charger leurs ambassades respectives de « rechercher un événement commun pour célébrer deux siècles », a déclaré l’ancien secrétaire exécutif de la CPLP, suggérant qu’ils pourraient être dans des organisations internationales ou sur une base bilatérale.

Selon Francisco Ribeiro Telles, « il y aura un partenariat entre ces deux pays afin que la communauté internationale puisse voir le caractère unique de notre relation, le caractère unique qui constitue l’indépendance du Brésil, et c’est un fait très significatif ».

Cependant, il a souligné que ces partenariats sont « plus importants dans les organisations internationales que dans les ambassades en termes bilatéraux, car dans les organisations internationales d’autres pays sont présents et c’est là que l’accent sur les relations semble beaucoup plus ouvert ».

« Nous allons programmer cela jusqu’à la fin de l’année », a-t-il conclu.

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.