Le successeur du pilier Canadian idlick ou Bonk. Fils de stars jouant au tournoi Hlink

Adam idlický (tchèque)

Lorsque Marek paresseux est un pilier de longue date de la défense de l’équipe nationale tchèque, son fils de dix-sept ans, Adam, jouant en attaque. Il a passé la saison dernière avec l’équipe canadienne des Kitchener Rangers dans la Ligue de hockey junior de l’Ontario (OHL).

Il a commencé à jouer au hockey à Kladno, mais a ensuite grandi à l’étranger. Néanmoins, il représente sa République tchèque natale. « Je me sens chez moi ici », a-t-il déclaré l’année dernière dans une interview pour le site Hokej.cz. « En attaque, je joue plus, je passe. Je récolte plus de passes décisives que de buts », a-t-il décrit son jeu.

Dans le tournoi au Canada, il a déjà marqué lors du match contre la Finlande (4-3 en raid). Les Tchèques ont également battu l’Allemagne 7 à 2, et pour se qualifier pour les demi-finales, ils n’ont pas besoin de perdre contre les États-Unis dans le temps réglementaire lors du dernier match de groupe (aujourd’hui à 19h00).

Les seniors d’idlick ont ​​joué 110 matchs pour l’équipe nationale adulte. Quelques mois après la naissance d’Adam en 2005, il remporte avec lui le championnat du monde à Vienne. Il a également remporté le bronze aux Jeux olympiques de Turin en 2006 et aux Championnats du monde de 2011 à Bratislava.

Dans la LNH, les quarts-arrières aux mains habiles et à l’esprit offensif portent les chandails des Islanders de Nashville, du Minnesota, du New Jersey, de Détroit et de New York. En séries éliminatoires, il a disputé près de 900 matchs dans les meilleures ligues du monde.

Il se prépare actuellement pour la Coupe du monde reportée en tant qu’entraîneur-chef adjoint Radim Rulík avec 20 joueurs tchèques à Edmonton, non loin du site de la Coupe Hlinka Gretzky.

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.