Le Lion d’Or à Venise remporté par le drame français Événement ou Accident

Le film parle d’une jeune femme qui souhaite se faire avorter en France au début des années 1960, ce qui à l’époque était encore illégal. Ce film a été réalisé par la réalisatrice Audrey Diwan d’après l’autobiographie du livre d’Annie Ernaux.

Selon l’agence DPA, il s’agit du sixième Lion d’or de l’histoire du Festival de Venise aux mains d’une réalisatrice. L’année dernière, une femme, Chloé Zhao, a gagné avec l’image du Pays errant.

Le grand prix du jury, le deuxième prix le plus important du festival, est allé au réalisateur italien Paolo Sorrentino pour le film God’s Hand, dans lequel il se souvient de sa jeunesse à Naples.

Dans une autre catégorie individuelle, les femmes triomphent souvent au 78e festival annuel. La Néo-Zélandaise Jane Campion domine la catégorie des meilleurs réalisateurs pour son film The Power of a Dog. Le prix de la meilleure actrice revient à la célèbre espagnole Penelope Cruz. Le succès de l’actrice oscarisée de 47 ans a été en outre collaboré avec le réalisateur Pedro Almodóvar, dans le film Madres parallelas (Mères parallèles). Dans le film d’ouverture du festival, elle incarne l’une des deux mères qui tombent enceintes de manière inattendue.

Le prix du meilleur acteur est allé à John Arcell pour son rôle dans le drame philippin d’Erik Matti, Corruption On the Job : The Missing 8.

L’actrice américaine Maggie Gyllenhaal a reçu le prix du meilleur scénario. Il l’a écrit pour The Lost Daughter, qui était aussi ses débuts de réalisateur. Un prix spécial du jury a été décerné au film italien de l’environnement spéléologique Il buco (Trou) du réalisateur Michelangelo Frammartin.

La Mostra de Venise est la plus ancienne du monde. Cette année, 21 œuvres ont été candidates au Lion d’Or. Parmi ceux-ci, le film Don’t Leave Traces du réalisateur polonais Jan P. Matuszyński, réalisé en coproduction tchèque. Les films en compétition sont jugés par un jury présidé par le réalisateur sud-coréen Pong Chun-ho, lauréat d’un Oscar.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.