Le législateur français promulgue une loi interdisant la thérapie de conversion homosexuelle

Archives d’images des sessions au Parlement français à Paris. EFE / EPA / YOAN VALAT

Les députés français ont approuvé ce matin à l’unanimité un projet de loi interdisant la thérapie de conversion homosexuelle, est répandu parmi l’extrême droite et dans les milieux religieux.

La proposition, qui doit maintenant être approuvée au Sénat, prévoit une les crimes contre le thérapeute présumé sont passibles d’une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison et d’une amende de 30 000 euros (34 000 $), et même trois ans de prison pour récidive.

Dans la ligne de mire de la loi se trouve « Une pratique, un comportement ou une déclaration répétés visant à modifier ou à supprimer l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne » afin de « modifier sa santé physique ou mentale ».

Cette « thérapie » qui cherche à « guérir » les homosexuels est peu connue en France et difficile à mesurer.

PHOTO DE DOSSIER: Un manifestant tient un drapeau LGBT lors d'une manifestation contre une loi interdisant le contenu LGBTQ dans les écoles et les médias au palais présidentiel de Budapest, Hongrie, le 16 juin 2021. REUTERS / Bernadett Szabo
PHOTO DE DOSSIER: Un manifestant tient un drapeau LGBT lors d’une manifestation contre une loi interdisant le contenu LGBTQ dans les écoles et les médias au palais présidentiel de Budapest, Hongrie, le 16 juin 2021. REUTERS / Bernadett Szabo

En 2019, le représentant Laurence Vanceunebrock, du parti majoritaire LREM, et ses camarades de gauche Bastien Lachaud, ils citent « Des centaines de cas récents » et inquiets de « l’augmentation des plaintes ».

Ce projet de loi permettra « Sauver la vie »a déclaré le ministre par intérim de l’Égalité, Élisabeth Moreno.

« Rien ne peut être guéri. Être soi-même n’est pas un crime, vous ne devriez pas essayer de changer l’identité de genre ou l’orientation sexuelle des gens »dit Moreno.

Le président français Emmanuel Macron.  EFE / EPA / SEBASTIEN BOZON
Le président français Emmanuel Macron. EFE / EPA / SEBASTIEN BOZON

Présenté par le parti présidentiel gaulois, Emmanuel Macron, et soutenu par le Gouvernement, le projet de loi a le soutien de toutes les forces politiques.

Parmi les pratiques à mettre en œuvre figurent hypnose appliquée aux homosexuels, abstinence ou exorcisme.

Le projet de loi pourrait ne pas être définitivement approuvé si le Sénat n’accélère pas sa mise en œuvre, la session se clôturant en février prochain pour faire place à la campagne présidentielle.

(Avec les informations de l’EFE et de l’AFP)

CONTINUER LA LECTURE:

L’État australien de Victoria interdit la « thérapie de conversion violente » de l’orientation sexuelle
À quoi ressemblent les thérapies de conversion : voici pourquoi elles sont interdites
Thérapie de conversion au Mexique : quatre survivants racontent des abus dans un centre ECOSIG

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *