Le gouvernement s’apprête à publier les priorités de la présidence tchèque du Conseil de l’Union européenne. Y aura-t-il un climat entre eux ?

Le mercredi 15 juin, le Premier ministre Fiala et le ministre des Affaires européennes MIkuláš Bek présenteront les priorités politiques de la présidence tchèque au Conseil de l’Union européenne. La République tchèque a succédé à la France à la présidence le 1er juillet.

Pendant les six mois de la présidence du Conseil de l’UE, la présidence n’a pas la possibilité de promouvoir ses intérêts nationaux, elle doit jouer le rôle d’arbitre, c’est-à-dire représenter l’opinion générale de l’UE27 et arbitrer les compromis entre les différents pays de l’UE. L’une des tâches importantes de la République tchèque est d’être le représentant de l’UE au niveau européen et international. Le représentant de l’UE au sommet d’automne des Nations unies sur le climat en Égypte (COP27) sera également sous la présidence.

L’Europe est actuellement confrontée à plusieurs crises parallèles. Les Tchèques ont ainsi dû faire face à un certain nombre de défis durant sa présidence – les questions de sécurité énergétique en Europe et les questions liées aux sanctions contre la Russie, les positions de négociation pour une loi européenne sur le climat sous la forme du paquet Fit for 55 ou le nouveau paquet EU REPower .

Le sujet principal de la présidence n’est pas clair. Cependant, dans un contexte plus large, on peut s’attendre à ce qu’ils soient directement ou indirectement liés à ce qui se passe en Ukraine. Parmi les principaux sujets, on peut s’attendre à la sécurité énergétique, aux capacités de défense européennes, à la résilience économique européenne et aux questions de migration. Reste à savoir dans quelle mesure le thème de la protection du climat sera mis en avant.

Le ministre des Affaires européennes, Mikuláš Bek, avait annoncé plus tôt que la devise de la présidence tchèque était « L’Europe comme tâche », en anglais étendu à « L’Europe comme tâche : repenser, reconstruire, réhabiliter ». [1]

Jitka Martínková, coordinatrice des communications de la Coalition pour le climat, a déclaré : « La présidence du Conseil tchèque de l’UE s’inscrit dans une période de préparation intensive de la nouvelle loi européenne sur le climat Convient pour 55. C et sous quelle forme chaque partie sera acceptée. C’est l’une des raisons pour lesquelles le climat devrait être l’une des principales priorités de la présidence tchèque, ce qui est clairement indiqué. »

Miriam Macurová, spécialiste de la politique climatique européenne chez Greenpeace CR, a déclaré : « Le gouvernement tchèque ne doit pas ignorer les solutions à long terme et la vision que l’Europe s’est engagée sur les priorités et aussi pendant sa présidence du Conseil de l’Union européenne dans le contexte de la crise actuelle. . . La transformation énergétique est une solution qui, à long terme, contribue non seulement à résoudre la crise climatique, mais aussi à renforcer la sécurité et l’indépendance énergétiques de l’Europe. Les Tchèques devraient donc adopter une position claire à cet égard et considérer « l’Europe comme une tâche » non seulement pour six mois, mais aussi à l’avenir.

Anna Kárníková, directrice du mouvement DUHA, a déclaré : « Les tâches de l’Europe fixées par les gouvernements dans le secteur de l’énergie sont similaires à celles qui l’attendent chez nous. Pendant la présidence, le gouvernement devrait également penser à ce que les ménages tchèques réduisent les prix élevés des combustibles fossiles et veillent à ce que les avantages d’une énergie propre et autonome profitent à tous les Européens, par exemple grâce à la contribution du Fonds social pour le climat aux économies d’énergie ou en simplifiant et en accélérant l’octroi de licences et le développement des ressources. l’énergie renouvelable. »

Contact
Miriam Macurova, Greenpeace, tél. 771 154 362, miriam.macurova@greenpeace.org
Jitka Martínková, Coalition pour le climat, tél. 728 399 452, jitka.martinkova@klimatickakoalice.cz
Anna Kárníková, Mouvement ARC-EN-CIEL, tél. 773 768 769, anna.karnikova@hnutiduha.cz

Notes aux éditeurs :

[1] https://www.idnes.cz/zpravy/domaci/ceske-predsednictvi-v-evropske-unii-motto-evropa-jako-ukol-rethink-rebuild-repower.A220609_090625_domaci_kop

Albert Gardinier

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.