Le gouvernement français a offert 9,7 milliards d’euros pour acheter une participation de 16 % dans EDF. Actions +15%

Le gouvernement français offre 12 euros par action pour acheter les 16% restants de la société énergétique, a annoncé aujourd’hui le ministère français des Finances. Cela représente une prime d’environ 53% par rapport aux prix du 5 juillet, un jour avant que le gouvernement n’annonce son intention de renationaliser l’entreprise. L’achat de toutes les actions coûterait ainsi au gouvernement EUR 9,7 milliards (CZK 237,7 milliards).

EDF est l’un des plus grands énergéticiens européens. Il est également au cœur de la stratégie nucléaire de la France, sur laquelle le gouvernement s’appuie pour amortir l’impact des fortes hausses des prix de l’énergie, exacerbées par la guerre en Ukraine. Le gouvernement a proposé un plan pour la nationaliser complètement près de 20 ans après la fameuse introduction en bourse de la société.

EDF était lourdement endetté, aux prises avec des coupures de courant dans sa centrale nucléaire vieillissante, et la construction d’un nouveau réacteur a été retardée et est devenue plus coûteuse. Il supporte également le poids de l’action gouvernementale visant à protéger les ménages contre la hausse des coûts de l’énergie.

Le gouvernement français a annoncé début juillet qu’il prévoyait de nationaliser à nouveau pour mieux contrôler la réorganisation des groupes endettés alors que l’Europe est aux prises avec une crise énergétique. L’entreprise est également à la recherche d’un nouveau directeur. L’actuel directeur, Jean-Bernard Lévy, 67 ans, est à la tête de l’entreprise depuis 2014 et partira en mars prochain. La tâche du nouveau patron est la réorganisation et la modernisation de l’entreprise et la construction de nouveaux réacteurs nucléaires.

L’évolution des cours boursiers est également attrayante pour les investisseurs tchèques qui détiennent des actions de sociétés énergétiques semi-tchèques. Le gouvernement de Prague a annoncé le mois dernier qu’il envisageait de scinder l’entreprise en parties privées et étatiques, mais n’a pas précisé dans quelles circonstances financières cette décision serait prise.

L’action EDF est en hausse de plus de 15% à la Bourse de Paris aujourd’hui, voir graphique ci-dessous. Ils ont gagné plus de 19% depuis le début de l’année.

Sources : savoirs traditionnels, Bloomberg, Patria

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.