Le commerce néerlandais introduira des caisses enregistreuses lentes. Les personnes seules pourront leur parler

La célèbre chaîne de supermarchés néerlandaise Jumbo a annoncé la mise en place de 200 caisses lentes où les clients pourront discuter avec le personnel. L’initiative fait partie d’un projet plus vaste du gouvernement néerlandais visant à aider les personnes seules, en particulier les personnes âgées.

Deux cents caisses enregistreuses, appelées kletskassas, devraient ouvrir la chaîne Jumbo d’ici un an et choisiront également avec soin où elles sont nécessaires. Selon l’organisation gouvernementale Statistics Netherlands, 26 % des Néerlandais de plus de 15 ans se sentent un peu seuls, contre 33 % des seniors.

Le supermarché Jumbo a testé sa première caisse lente début 2019 et a reçu des réactions positives. L’initiative fait partie d’un programme gouvernemental qui comprend, par exemple, une ligne téléphonique pour les personnes seules, écrit le magazine. De nouveau.

« Kletskassa est un box-office spécial pour les personnes seules qui ne sont pas pressées et qui ont envie de parler », a déclaré l’un des dirigeants de la chaîne. « De nombreuses personnes, en particulier les personnes âgées, se sentent parfois seules. C’est un petit geste, mais dans un monde où tout est rapide et numérique, cela en vaut la peine. » Dans les grands supermarchés, et pas seulement aux Pays-Bas, le contact humain disparaît lentement à mesure que le nombre de caissiers en libre-service augmente.

Jumbo introduira des caisses enregistreuses lentes non seulement aux Pays-Bas, mais également dans certaines succursales belges. De plus, il a préparé des coins où les clients discutent et boivent du café. Elle fera également un don de nourriture à Oma’s Soep, qui rassemble des étudiants et des personnes âgées pour cuisiner de la soupe ensemble.

Les institutions néerlandaises ciblent depuis longtemps les citoyens âgés célibataires. Par exemple, une maison de retraite à Deventer propose depuis 2015 aux étudiants un logement gratuit pour passer 30 heures par semaine avec leurs voisins plus âgés.

Cela pourrait vous intéresser : Les enfants passent sept heures par jour sur Internet. Ils ont des milliers de followers, mais ils se sentent seuls

La plupart des enfants à qui nous avons parlé nous ont dit qu’ils n’avaient pas d’amis proches, explique la fondatrice du projet Replug me, Karolína Presová. | Vidéo : Michael Rozsypal

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.