Le clou du spectacle, selon Poutine. Son avion survolera Moscou pour le « Jour du Jugement »

Moscou s’apprête à célébrer le 77e anniversaire de la victoire de l’Union soviétique sur l’Allemagne nazie. Alors que les troupes russes occupent le territoire ukrainien, un défilé militaire traditionnel aura lieu sur la place Rouge de Moscou avec la participation de 11 000 soldats avec 131 équipements militaires, soit environ un tiers de l’année dernière. Il n’y aura pas de dignitaires étrangers parmi les invités, pas même le président Alexandre Loukachenko du Bélarus.

Pour la première fois depuis 2010, l’avion de commandement Ilyushin Il-80, qui sera le centre de commandement du président russe en cas de guerre nucléaire, doit participer aux célébrations. L’avion est chargé de diverses technologies, mais l’équipement spécifique est un secret d’État russe. Informer l’Agence Reuterqui envisagent d’envoyer un avion pour le « Jour du Jugement » comme le message de Poutine à l’Occident.

Pour que les célébrations du Jour de la Victoire se déroulent selon les idées du président Poutine, elles doivent être formées. L’ultime répétition du spectacle aura lieu sur la Place Rouge le matin du 7 mai et sera fermée au public jusqu’aux réjouissances, reportages hebdomadaires. Semaine de l’actualité en référence aux médias russes. Le 9 mai, les festivités débuteront à 10h et se termineront par un feu d’artifice animé à 22h.

Avant les célébrations de Moscou le 9 mai, il y avait des spéculations selon lesquelles Poutine préparait une déclaration spéciale contre l’Ukraine – en particulier, il pourrait officiellement lui déclarer la guerre. Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a rejeté les indications mercredi. « Cela a juste attiré notre attention à l’époque. C’était des conneries », a déclaré Peskov. L’Institut américain d’études sur la guerre a déclaré que Poutine annoncerait au moins la création d’une nouvelle république populaire indépendante dans le sud de l’Ukraine, à l’instar des républiques populaires de Louhansk et de Donetsk, créées par des séparatistes dans l’est de l’Ukraine.

Moscou a invité des dignitaires étrangers pour célébrer la fin de la Grande Guerre patriotique, mais cette année, il n’a invité personne, et la célébration se déroulera sans invités étrangers, comme l’année dernière. « Nous n’avons pas invité de responsables étrangers au Jour de la Victoire. Le fait est que ce n’est pas une date de Jubilé », a déclaré un porte-parole du président russe Vladimir Poutine, ajoutant que la participation du président biélorusse et proche allié russe Alexandre Loukachenko n’était pas attendue.

Raimund Michel

"Tombe beaucoup. Passionné de télévision généraliste. Fan de zombies incurable. Solveur de problèmes subtilement charmant. Explorateur amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.