Le Canada revient à la Coupe du monde après 36 ans | sport

Les joueurs de soccer canadiens célèbrent leur qualification pour la Coupe du monde ce dimanche.CARLOS OSORIO (REUTERS)

Le Canada s’est qualifié pour la Coupe du monde après 36 ans. Cette semaine, après avoir battu la Jamaïque 4-0, il a scellé son billet pour le Qatar, la deuxième Coupe du monde qu’il disputera de son histoire. La dernière fois que le Canada a disputé la Coupe du monde, c’était lors de la consécration de Maradona au stade Azteca. La Coupe du monde 1986 a ouvert les portes d’un pays d’hiver.

Équipe Canada a remporté son billet un jour avant la fin des qualifications pour le Qatar. Ils l’ont fait avec des matchs qui les ont maintenus en tête du classement devant le Mexique et les États-Unis, qualificatifs réguliers pour la Coupe du monde. Le Canada a remporté huit matchs, en a fait quatre nuls et n’en a perdu qu’un. Ceux menés par l’Anglais John Herdman ont réussi leur coup de grâce au bon moment grâce à l’ailier du Bayern Munich Alphonso Davies et à deux solides buteurs comme Jonathan David (Lille) et Cyle Larin (Besiktas). Herdman, une joueuse clé sur le banc, a mené le Canada à la gloire dans la catégorie féminine en remportant une médaille d’or aux Jeux panaméricains et deux médailles de bronze aux Jeux olympiques de 2012 et 2016.

Le succès du Canada est surprenant étant donné qu’il ne compte que trois clubs d’élite et qu’ils évoluent dans la Ligue américaine : Montréal, Vancouver et Toronto. La Ligue canadienne a été fondée en peu de temps en 2019. La plupart de ses joueurs ont émigré à l’étranger pour essayer des clubs en Europe après avoir fait le saut depuis les États-Unis. L’équipe canadienne en 2012 était encore classée 122. Il fait maintenant partie des 32 meilleurs au monde.

La première fois que le Canada a participé à la Coupe du monde, il est reparti avec trois défaites contre des rivaux très redoutables comme l’Union soviétique, la France et la Hongrie.

Vous pouvez suivre EL PAÍS DEPORTES sur Facebook et Indonésieou inscrivez-vous ici pour recevoir notre newsletter hebdomadaire.

James Bonnaire

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.