Lancé en France la deuxième année

Classement RSN, 36e place : Sebastian Schönberger

Par Peter Maurero


Sebastian Schonberger (Hôtel B&B – p/b KTM) | Photo : Te colorier

23.11.2021 | (rsn) – Pour sa quatrième saison au niveau ProContinental, Sebastian Schönberger est devenu l’un des piliers de B&B Hotels en deuxième division française p/b KTM. D’ailleurs, vers la fin de la saison, le tennisman autrichien a affiché de bons résultats.

« L’année 2021 a été absolument la meilleure année de ma carrière. C’était médiocre au début, mais les derniers mois se sont très bien passés », a déclaré Schönberger, parlant à radsport-news.com, à propos de sa deuxième saison chez B&B Hotels. Le joueur de 27 ans originaire d’Innviertel a rejoint l’équipe de course de Bretagne en 2020 de Neri Sottoli avec le fabricant de vélos KTM non loin de son pays d’origine.

L’équipe, dirigée par l’ancien professionnel Jérôme Pineau, a récemment présenté son équipe pour 2022, avec Schönberger, dont le contrat a été prolongé prématurément de deux ans jusqu’à fin 2023, sera également de retour. « Nous avons changé quelques choses cette saison. J’ai eu un nouvel entraîneur et j’ai construit une bonne équipe autour de moi. Il est donc vite devenu clair que je resterais. Pour le moment, je perfectionne encore mes compétences linguistiques », a déclaré le natif de Schalchen. , qui s’améliore au fil des saisons.

« Au début, c’était difficile pour l’équipe. Nous n’avons pas beaucoup de courses, mais nous avons une grosse équipe et donc seulement quelques tâches individuelles. L’UCI devrait repenser cela, car si WorldTeams se bat également pour 1.1. Ou 2.1. Les courses, il n’y a qu’une seule chance pour une équipe comme la nôtre », a déclaré Schönberger de manière critique au début de la saison.

Jusqu’à la tournée en Turquie en avril, il n’avait que deux jours de course debout. L’équipe de France a dû mettre fin prématurément à la première longue tournée de l’année en raison du cas de coronavirus. Après la tournée, Schönberger lui-même a souffert d’un œdème dû à une mauvaise position assise. Après une pause d’un mois, il est revenu à la course au Challenge de Majorque.

Le rôle dans l’équipe est maintenant trouvé

Depuis, il a fait de belles courses, participé également au Critérium du Dauphiné et a été impressionné par le service de son capitaine Pierre Rolland : il n’y avait pas beaucoup de grimpeurs dans l’équipe et Pierre aimait ça. Je suis à ses côtés. C’est aussi important pour mon rôle dans l’équipe. »

De plus, dans la seconde moitié de la saison, le joueur de tennis de Haute-Autriche a de plus en plus d’occasions d’obtenir ses propres résultats. « L’équipe a de plus en plus confiance en moi, même dans les classiques, et c’est un grand pas pour moi cette année », a expliqué Schönberger, qui a avancé en seconde période après une première prolongation de contrat.

« À partir du Savoy Tour, les choses se sont améliorées de plus en plus », explique Schönberger. Ayant terminé sixième au général, il a toujours été devant, surtout dans les petites courses. Viennent ensuite la douzième place du Tour de Jura ou la deuxième place du classement de la montagne du Tour du Luxembourg.

Tristesse après la Coupe du monde, mais ensuite une fin forte

En guise de prix, il a été nominé pour l’équipe autrichienne pour le Championnat d’Europe et la Coupe du monde. En Flandre, Schönberger est même devenu le meilleur coureur de la sélection rouge-blanc-rouge à la 28e place de la course sur route : « Mais c’est le seul résultat qui a causé un peu de tristesse cette année. Parce que j’ai passé une super journée, mais malheureusement je Je l’ai raté de peu. Après les meilleurs coureurs dans la section pavée. Si j’étais resté là-bas, j’aurais pu entrer dans le top dix.  »

La confiance l’a vu performer au Tour de Vendée, où il a terminé troisième, ainsi qu’aux Boucles de l’Aulne, où il a terminé sixième. « Courir en Vendée a été ma meilleure course professionnelle. Après 80 kilomètres, j’étais toujours dans le dernier groupe. Après, j’ai tout fait pour revenir au front. Au final, j’ai perdu ma graine au sprint, mais j’ai quand même atterri. sur le podium », rapporte fièrement Schönberger.

La tournée 2022 est un grand rêve

Au cours de la prochaine saison, la structure de l’équipe changera également légèrement avec le départ du sprinter Bryan Coquard. Avec Alexis Gougeard, un nouveau capitaine de route rejoint l’équipe et le changement de vététiste Victor Koretzky devrait également donner un nouvel élan.

Le grand rêve de Schönberger est de participer au Tour de France 2022. « L’équipe sait maintenant comment je travaille et j’espère être prêt à 100 % pour la course. Les classiques comme le Tour des Flandres sont bien sûr aussi mon objectif, mais Paris-Nice est plus axé sur la préparation du tour », attend-il.

Schönberger a également de grands projets dans son pays d’origine, en tant que figure de proue de s’impliquer davantage dans le travail de jeunesse dans sa région et d’organiser des voyages pour des causes caritatives. « J’ai fait des pas de géant ces dernières années et maintenant je veux donner quelque chose en retour », a souligné Schönberger.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.