L’agresseur en France est entré dans la commission et a poignardé une policière, puis a été abattu




CTK

Mis à jour 28. 5. 2021 22:03

Dans la banlieue de Nantes, en France, un homme pénètre dans un commissariat et poignarde une policière. Une femme d’une quarantaine d’années avait de multiples blessures, notamment aux jambes et aux bras. Le mobile du crime n’est pas clair. La police a arrêté l’homme dans l’après-midi sur la base d’informations fournies par des témoins de l’attaque. L’homme a été abattu lors d’une descente de police et est décédé plus tard des suites de ses blessures.

Le motif de l’attaque reste flou, mais le ministre de l’Intérieur Gerald Darmanin a déclaré que le suspect recherchait la police en raison de son amour pour l’islam radical et qu’il souffrait également de problèmes de santé mentale. Il a également noté que le suspect était un Français né en France, âgé d’environ 40 ans et qui venait de sortir de prison. Se référant à ses sources, l’AFP a écrit qu’il avait été condamné en 2015 pour vol et enlèvement. Après sa sortie de prison, il a été confié aux autorités car on lui a diagnostiqué une schizophrénie.

Le personnel pénitentiaire l’a également classé comme radical en raison de son strict respect des règles islamiques et des provocations verbales liées à sa religion, selon BFM TV. L’homme avait un « profil hybride, radical et très gravement malade mental », a ajouté l’AFP.

L’attaquant parvient à récupérer l’arme de service ; il l’a récupéré sur la scène du crime sans l’utiliser immédiatement. Au début, il a utilisé la voiture pour s’échapper, mais plus tard, la police l’a trouvé en train de tomber à proximité. La police soupçonne qu’il a continué à pied. Environ 250 policiers, dont des membres d’une unité spéciale de Nantes, ainsi qu’un hélicoptère ont participé à la recherche du suspect. Pendant sa détention, l’homme a recommencé à attaquer la police avec des armes volées, blessant deux policiers. La police a riposté et le suspect est décédé sur le coup.

Le parquet de Nantes a par la suite indiqué que le suspect avait également pris en otage une jeune femme pour tenter d’échapper à la police. Il aurait fait irruption dans son appartement puis aurait tiré sur le policier par la fenêtre. Les enquêteurs ont également signalé qu’il attaquait toujours un autre policier avec un couteau au poste de police, mais rien ne lui est arrivé lorsque le couteau a touché son gilet pare-balles.

Darmanin a déclaré que la femme attaquée survivrait même si elle était grièvement blessée. Il a également déclaré qu’aucune enquête sur l’incident n’était actuellement menée par le parquet antiterroriste français. Il a ajouté qu’il n’avait pas lui-même le pouvoir de qualifier l’action de terroriste.

La lutte contre le terrorisme interne pourrait devenir un gros problème électoral

Selon Reuters, la lutte contre le terrorisme interne sera probablement l’un des principaux sujets de la campagne à venir avant l’élection présidentielle de l’année prochaine. La politicienne d’extrême droite Marine Le Pen, qui sera l’un des plus forts challengers de l’actuel chef de l’État, Emmanuel Macron, a qualifié le président actuel de faible en matière de sécurité et a déclaré que la police avait besoin de plus de protection.

« Je refuse d’accepter que les agressions contre des policiers fassent partie de notre quotidien. » il a écrit dans twitter. « Il faut enfin combattre cette barbarie et ne jamais, jamais s’y habituer », a-t-il ajouté.

« Mes premières pensées vont à un policier de la ville qui a été grièvement blessé : il a tout mon soutien et tout le gouvernement exprime sa solidarité avec lui. » écrivez Le Premier ministre français Jean Castex.

Le secrétaire à la justice Eric Dupond-Moretti a appelé tous les juges à faire preuve de fermeté dans la décision de l’agresseur. Il y a eu plusieurs attaques policières graves en France récemment. Un policier est mort aux mains d’un islamiste radical après un attentat contre la commission à Rambouillet près de Paris. La mort d’un policier à Avignon, intervenu contre des trafiquants de drogue, a également fait sensation.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.