La veille des élections françaises. Beaucoup de gens veulent jeter des votes non autorisés dans l’urne

Dimanche, la France élira son président pour les cinq prochaines années. Au second tour, l’actuel chef de l’Etat, Emanuel Macron, et sa rivale d’extrême droite, Marine Le Pen, se sont affrontés.

Selon les sondages d’opinion, les chances sont encore assez égales. Près de 57 % des suffrages sont allés à Macron, 43 % à Marine Le Pen. Mais Macron lui-même admet que la victoire est loin d’être certaine.

Les bureaux de vote en France ouvriront à sept heures du matin et le taux de participation devrait être faible selon les normes françaises, à environ 75 %. Dans le même temps, les experts prédisent que certains électeurs déposeront des votes blancs et donc nuls dans les urnes. En tout cas, cela a été confirmé à un journaliste de Nova TV par plusieurs habitants qui ont filmé avec lui samedi.

Beaucoup de Français ont été relativement clairs dans les heures qui ont précédé l’élection. Mais d’autres disent que choisir entre Macron et Le Pen, c’est comme choisir entre la peste et le choléra. « Je n’aime pas Macron, je n’aime pas trop Le Pen. Je déciderai dimanche dans les urnes », a déclaré l’un des interviewés.

Il semble que la plupart des Parisiens voteront pour Macron. Marine Le Pen est traditionnellement choisie principalement par les habitants des petites villes du nord et du sud de la France. Au final, Alexandre Clément, natif de Paris, a également décidé de voter pour Macron. L’actuel président l’a peut-être laissé tomber, mais il représente un moindre mal, il considère Marine Le Pen comme une escroc.

« Le fait qu’il soit malhonnête est fondé. Mais j’ai peur que ce soit un candidat anti-démocratique, il est dangereux », a expliqué Clément.

Tobiáš Trnka, qui vit à Paris avec ses parents depuis 13 ans, a dit la même chose à propos de Le Pen. « En France, soit vous votez pour Macron, soit vous choisissez l’extrême droite ou l’extrême gauche. Alors évidemment, il vaut mieux que je choisisse Macron plutôt que Le Pen », a déclaré Tobiáš.

Et dans le même temps, les Trnkov ont été surpris par le nombre de personnes leur disant qu’ils pourraient jeter un billet invalide dans l’urne. La presse française traite aussi des élections. Alors que la gauche Libération appelle « Votons pour Macron », « Contre l’extrême droite », la droite traditionnelle du Figaro se montre plus modérée avec à la une « Choix décisif pour la France ».

Si Emmanuel Macron l’emporte dimanche, il deviendra le premier président en 20 ans à conserver son mandat. Si Le Pen gagne, la France aura une femme présidente pour la première fois de son histoire.

ls, TN.cz

Raimund Michel

"Tombe beaucoup. Passionné de télévision généraliste. Fan de zombies incurable. Solveur de problèmes subtilement charmant. Explorateur amateur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.