La société espagnole gérera le nouveau MEVO. Une nouvelle gare sera construite

12:12, 29/12/2021 | infos : OMGGS, éd. M.Dz.

La zone métropolitaine de Gdańsk-Gdynia-Sopot a sélectionné l’offre la plus avantageuse dans la procédure pour le nouveau Mevo. En début d’année, un contrat sera signé avec un nouvel opérateur, la société espagnole City Bike Global SA en partenariat avec le fabricant italien de vélos Vaimoo. Les entreprises prévoient des changements, et de nouvelles stations seront également construites, incl. à ukowo, Sierakowice et Kartuzy.

Deux offres ont été faites dans le cadre de la nouvelle procédure de service Mevo : City Bike Global SA avec le sous-traitant Geovelo pour 159 millions PLN et le consortium BikeU (Pologne) et Freebike (République tchèque) pour 365 millions PLN.

107,5 millions de PLN bruts ont été sécurisés pour financer les commandes sur la base, mais ce montant n’inclut pas les frais d’abonnement ou les ventes d’espace publicitaire, qui (contrairement aux contrats précédents) iront désormais sur les comptes OMGGS. À cela, il faut ajouter le montant que l’OMGGS recevra pour les remboursements de TVA. Sur la base de l’analyse financière d’un spécialiste des marchés publics et des systèmes de vélos publics et d’un cabinet de conseil professionnel, une mise en œuvre du contrat de 6 ans a été prévue. 174,7 millions de PLN.

Après avoir examiné les offres, les analyses d’experts et d’avocats, ainsi que les avis d’experts positifs, le comité d’appel d’offres a décidé de sélectionner la société espagnole City Bike Global SA, qui est déjà un opérateur de vélos de ville à Barcelone, Paris, Helsinki et Stockholm. Les contractants participant à la procédure peuvent faire appel des résultats de l’appel d’offres auprès de la Chambre nationale d’appel dans les 10 jours, si ce n’est pas le cas – en janvier 2022 nous prévoyons de signer un contrat avec un nouvel entrepreneur – rapport OMGGS.

Comment est le nouveau Mevo ?

Le nouveau Mevo sera un système mixte avec 4 099 vélos (1 000 vélos conventionnels et 3 099 vélos électriques). L’infrastructure et les vélos appartenant à OMGGS seront utilisés dans le nouveau système. Le système consistera en 717 gares (auparavant 660).

De nouvelles stations apparaîtront sur Kartuzy, Royaume-Uni, Sierakowice, Pruszcz Gdański, Władysławowo, ainsi que dans les deux nouvelles communes qui rejoignent le projet – à Kosakowo et Kolbudy.

Le système de charge des batteries sera décentralisé. Une borne de recharge sera construite chaque commune. Les futurs opérateurs fourniront ces 51 points. La batterie vous permettra d’y faire face 100 km lorsqu’il est complètement chargé. Une nouveauté est la possibilité de louer et d’utiliser un vélo électrique avec une batterie déchargée (le tarif sera calculé comme pour un vélo traditionnel, tandis que le vélo sera vu par le système comme un vélo destiné à être remplacé ou chargé – ce qui signifie qu’OMGGS pas supporter le coût de son entretien).

L’entrepreneur n’utilisera que des véhicules à émission zéro ou des vélos cargo pour faire fonctionner le système. Les entrepreneurs seront également invités à établir un calendrier régulier désinfection des vélos, si la situation pandémique l’exige.

Combien ça coûte?

La façon dont vous utilisez le système ne changera pas. Les vélos de 4ème génération peuvent être loués en utilisant application mobile (numérisation de code QR), appareils équipés de la technologie NFC ou carte de proximitéet aussi par centre d’appels.

Le système restera également inchangé retour de vélo. Vous pourrez également le restaurer comme avant à l’extérieur de la gare. Chaque utilisateur pourra commander un vélo au maximum 10 minutes. Lors de la location d’un vélo, les utilisateurs pourront utiliser l’option parking.

Les vélos auront entre autres une boîte de vitesses à 7 vitesses (traditionnelle) ou une boîte de vitesses à 3 vitesses (vélo électrique) avec freins intégrés, des pneus avec inserts étanches, et un panier d’une capacité de min. 10 litres de petits bagages sécurisés sur 5 côtés.

Il y aura 2 types d’abonnements disponibles pour les utilisateurs : abonnements mensuel pour 29,99 PLN et annuel pour PLN259. Les deux abonnements seront disponibles pour une utilisation quotidienne 120 minutes en voiture en vélo traditionnel ou 60 minutes sur un vélo électrique.

Après avoir passé des minutes sur un abonnement, chaque minute sur un vélo électrique sera facturée 0,2 PLN, tandis que sur un vélo traditionnel, 0,1 PLN. Si l’utilisateur décide de ne pas acheter d’abonnement, il pourra louer un vélo à tarif à la minute (0,15 PLN pendant une minute en vélo traditionnel et 0,30 PLN par minute sur les vélos électriques), ainsi que les tarifs sur 48 heures pour PLN 59 (pour une utilisation quotidienne 480 minutes en vélos traditionnels et 240 minutes en vélos électriques).

Il est possible de louer un vélo sous un seul compte. Le nouveau mevo fonctionnera dans la saison 9+3 – 100% flotte pendant 9 mois, 50% flotte de décembre à fin février.

Quand Mevo sortira-t-il dans la rue ?

Avant que les utilisateurs enregistrés puissent faire du vélo – 100 véhicules à deux roues seront livrés à test interne (dans un délai maximum de 14 mois à compter de la signature du contrat), qui durera de 10 à 21 jours. Après cette période, le système démarrera au moins 3 semaines, avec un minimum de la moitié de la flotte. Pendant ce temps, les utilisateurs pourront s’inscrire et utiliser le système gratuitement. Ce n’est qu’après l’achèvement positif de tous les tests (dans un délai maximum de 17 mois à compter de la signature du contrat) que 100% du système sera lancé et des abonnements pourront être achetés.

S’il n’y a pas de recours devant la Chambre nationale d’appel et qu’un contrat est signé en janvier 2022, les premiers vélos pour les habitants de la métropole seront disponibles au plus tard. printemps 2023 explique Dagmara Kleczewska, chef de projet Mevo.

Le contrat sera signé depuis 6 ans. Le système couvrira 16 municipalités – les 14 actuelles (Gdańsk, Gdynia, Sopot, ukowo, Reda, Pruszcz Gdański, Tczew, Sierakowice, Rumia, Somonino, Stężyca, Kartuzy, Puck et Władysławowo), et les ajouts de Kolbudy et Kosakowo.

Contrairement à Mevo 1.0, le service qui est demandé cette fois, n’est pas l’achat de vélos et de stations. Cela signifie que l’opérateur reçoit le paiement des services en versements égaux pour chaque mois de bon fonctionnement du système. Contrairement également à Mevo 1.0, les revenus publicitaires et d’abonnement iront à OMGGS, qui sera le co-contrôleur des données personnelles et sera responsable de l’argent payé par les utilisateurs.

Nouvel opérateur Mevo

Le nouvel opérateur du vélo métropolitain Mevo est l’espagnol City Bike Global SA société péruviennequi sera le sous-traitant société polonaise Geovelo. L’entreprise espagnole, ancienne filiale du groupe Moventia (Marfina), a été fondée en 1923 et est spécialisée dans l’exploitation de services de transports publics ; gère plus de 30 000 vélos en Finlande (Helsinki, Espoo, Vantaa, Tampere), en Suède (Stockholm – mise en service en mars 2022, 5 100 vélos électriques), en France (Clermont-Ferrand) et au Pérou (Lima), et participe actuellement à des appels d’offres pour vélos public, notamment en Silésie, Marseille (France), Côte Basque (France), Oulu et Surco et Surquillo (Pérou).

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.