La nouvelle année a commencé les ventes de technologie, l’avenir de l’Europe est très rouge aujourd’hui

La nouvelle année a commencé les ventes de technologie. La performance de l’indice Nasdaq est ainsi devenue la pire depuis mars dernier. La Russie et ses alliés ont promis d’envoyer des troupes pour aider le président kazakh Kassy-Jomart Tokaev, et l’avenir de l’Europe est aujourd’hui désastreux.

Contrats à terme sur indices boursiers européens : Euro Stoxx 50 -1,5 %, FTSE 100 -1,2 % et DAX -1,0 %. Contrats à terme sur indices boursiers américains : Dow Jones mini +0,0 %, S&P 500 mini +-0,1 % et Nasdaq 100 mini -0,2 %.

Les fonds spéculatifs ont commencé la nouvelle année avec une vente effrénée de technologies. Selon les données, ces ventes ont atteint leur plus haut niveau en dollars en plus de 10 ans pendant quatre sessions cette année. L’indice américain Nasdaq 100 a chuté de plus de 3 % hier, ce qui était la pire journée depuis mars de l’année dernière, et les contrats à terme sur l’indice Nasdaq sont de retour négatifs ce matin.

La vente n’a pas été aidée par les responsables de la Fed qui, selon les procès-verbaux de la réunion publiés hier, accéléreront le resserrement de la politique monétaire afin d’empêcher l’économie américaine de surchauffer dans un contexte d’inflation élevée et de quasi-plein emploi. Les perspectives économiques « pourraient justifier un rythme potentiellement plus rapide de normalisation du taux directeur », selon le procès-verbal. Le dollar et les rendements obligataires ont évolué dans le sens inverse de la baisse des actions.

Les autorités françaises tentent d’empêcher la propagation de la variante omicron alors que les nouvelles infections ont atteint des niveaux record. C’était un jour après que le président Emmanuel Macron a pris un risque politique lorsqu’il a déclaré qu’il mettrait en colère les non-vaccinés. En Asie, pendant ce temps, les alertes au coronavirus augmentent dans un certain nombre de pays. Nous avions 7 377 cas confirmés de coronavirus mercredi, au moins cette semaine.

La Russie et ses alliés se sont engagés à envoyer des troupes au président kazakh Kassy-Jomart Tokaev pour réprimer les manifestations qui ont amené la banque de la nation d’Asie centrale à suspendre temporairement les opérations sur les marchés financiers. Après le soutien au dirigeant biélorusse en 2020, il s’agit d’une autre étape majeure du Kremlin pour aider les Alliés, qui font face à des troubles. Les prix de l’uranium montent en flèche parce que le Kazakhstan est le plus grand producteur mondial de ce métal radioactif.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.