La France veut coopérer avec l’Allemagne

Tour à air liquide

Une branche allemande de spécialistes français du gaz projette le plus grand électrolyseur d’Allemagne à ce jour à Oberhausen.

Paris Lorsque le spécialiste français du gaz Air Liquide et le groupe allemand de technologies énergétiques Siemens Energy ont annoncé un partenariat dans le secteur de l’hydrogène vert plus tôt cette année, ils l’ont associé à de grandes ambitions : il ne s’agit pas seulement de développer des projets communs d’hydrogène à l’échelle industrielle.

Avec cette collaboration, les deux géants industriels veulent initier un « écosystème européen » pour les futures technologies climatiquement neutres. Avec l’évolution vers la production de masse d’électrolyseurs, les coûts du gaz durable devraient également être considérablement réduits.

Le gouvernement de Paris a été très impressionné. La coopération entre Air Liquide et Siemens Energy « n’est que le début d’une coopération industrielle qui doit s’étendre au-delà de l’alliance franco-allemande », a déclaré le ministre français de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire. « Cette ascension doit avant tout être le progrès de l’Europe. »

La France est devenue le premier pays de l’Union européenne à publier une stratégie hydrogène en 2018. L’année dernière, elle a élargi ses plans.

Le meilleur travail d’aujourd’hui

Trouvez les meilleurs emplois maintenant et
notifié par e-mail.

Lisez maintenant

Accédez à cet article et à tous les autres sur

Web et dans notre application pendant 4 semaines gratuites.

Continuez

Lisez maintenant

Accédez à cet article et à tous les autres sur

Web et dans notre application pendant 4 semaines gratuites.

Continuez

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.