La France revient à la normale avec la fin du couvre-feu et le port obligatoire des masques médicaux

La France pourra cesser de porter des masques médicaux à l’extérieur, sauf dans les endroits bondés, et profiter de la vie sans couvre-feu à partir de dimanche prochain, a annoncé ce mercredi 16 juin le Premier ministre Jean Castex.

« Nous vivons un moment important, un moment heureux pour retrouver un mode de vie normal », a déclaré Castex lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion du Conseil de santé à l’Elysée.

La décision de lever les restrictions, même 10 jours plus tôt, a été prise à la suite de « progrès positifs » de la situation sanitaire dus à une campagne de vaccination de masse efficace contre le coronavirus, selon le Castex.

Au moins 21,4% de la population française est entièrement vaccinée, selon la page de suivi des coronavirus Our World in Data.

« Au vu de ces résultats, il est normal pour nous d’ajuster nos mesures et certains éléments de notre calendrier, tout en maintenant un haut niveau de vigilance au cours des prochaines semaines », a-t-il ajouté. « Nous lèverons sans délai l’obligation générale de porter des masques à l’extérieur. »

Les masques resteront obligatoires à l’intérieur, à l’intérieur et à l’extérieur dans les zones animées et les marchés publics.

L’annonce est intervenue après que le ministre de la Santé Olivier Veran a appelé mardi à « ne pas assouplir la surveillance collective ». Il a conseillé la prudence sur la base de l’expérience britannique face à l’augmentation des cas de variante Delta qui a conduit le Premier ministre britannique Boris Johnson à annoncer un retard dans la levée de la dernière tranche d’un verrouillage de quatre semaines.

Véran a assuré que la France est actuellement confrontée à la situation survenue en Angleterre il y a quelques semaines.

En France, entre 50 et 150 nouvelles infections sont détectées chaque jour et entre 2% et 4% des résultats des tests indiquent la présence du variant Delta, qui a été détecté pour la première fois en Inde.

Castex a estimé que la vaccination était « le meilleur rempart contre la reprise de l’épidémie ». Il a noté que d’ici le mois prochain, l’objectif est de vacciner complètement 35 millions de personnes et de livrer le premier vaccin à 40 millions de personnes.

La France a également commencé à vacciner les enfants âgés de 12 à 17 ans pour éviter qu’ils ne deviennent des porteurs asymptomatiques de la variante hautement contagieuse.

Voir également: L’ancien président français Nicolas Sarkozy nie les allégations de corruption lors de sa campagne de 2012

* Daniela Mendoza a contribué à la rédaction de cette note

Le site Web de l’Agence Anadolu ne contient qu’une partie des actualités proposées aux abonnés sur le système de diffusion d’actualités AA (HAS), et est sous forme de résumé.

Narcisse Berger

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.